NOUVELLES

Le neveu d'un gouverneur tué dans le nord du Mexique

04/10/2012 07:41 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

CIUDAD ACUNA, Mexique - Le gouvernement mexicain a déployé jeudi des soldats, des policiers fédéraux et des enquêteurs criminels dans l'État de Coahuila, près de la frontière avec les États-Unis, après l'assassinat d'un neveu du gouverneur de l'État, qui a provoqué une onde de choc dans une puissante famille politique mexicaine.

José Eduardo Moreira, un employé de l'État âgé de 25 ans, a été retrouvé mort mercredi soir sur une route rurale située en périphérie de Ciudad Acuna, près de la ville d'El Rio, au Texas. Le père de la victime, Humberto, est l'ancien gouverneur de l'État. Il a aussi dirigé le parti qui a remporté l'élection présidentielle de juillet, le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI), mais il en a été exclu l'an dernier après avoir été accusé d'avoir mal géré les finances de son État.

L'État de Coahuila est touché par la guerre des cartels de narcotrafiquants, et certains actes de violence ont déjà visé des responsables politiques. Coahuila est dominé par le puissant cartel des Zetas, mais le cartel de Sinaloa tente de prendre le contrôle des routes de trafic de certaines régions de l'État.

Les autorités ont refusé de confirmer que José Eduardo Moreira avait été tué, mais le gouvernement fédéral semblait traiter l'affaire avec un haut degré d'urgence jeudi.

Le président Felipe Calderon a indiqué avoir présenté ses condoléances au gouverneur de Coahuila, Ruben Moreira, et lui avoir promis «toute l'aide nécessaire du gouvernement fédéral pour lancer une enquête efficace et fiable qui permettra de traduire en justice les auteurs de ce geste lâche».

La procureure générale du Mexique, Marisela Morales, a annoncé avoir envoyé une équipe d'enquêteurs fédéraux pour prêter main-forte aux enquêteurs locaux.

Le procureur de l'État de Coahuila, Homero Reamos, a affirmé avoir été prévenu du déploiement de soldats et de policiers fédéraux dans son État après la mort de José Eduardo Moreira.

Le père de la victime avait été exclu de la direction du PRI avant l'élection de juillet. Le candidat présidentiel du parti, Enrique Peña Nieto, qui a remporté le scrutin et qui entrera en poste en décembre, a indiqué avoir adressé ses condoléances à la famille Moreira. Le meurtre du jeune homme «ne doit pas rester impuni», a-t-il dit.

Les criminels mexicains ont déjà visé plusieurs politiciens ou leurs proches par le passé.

En 2010, des hommes armés qui seraient liés aux cartels de l'État voisin de Tamaulipas ont pris en embuscade un convoi qui transportait le candidat du PRI pour le poste de gouverneur, Rodolfo Torre, le tuant avec quatre de ses compagnons. Le frère de M. Torre a ensuite pris sa place dans la course électorale et a été élu comme gouverneur.

Quelques mois plus tard, un ancien gouverneur de l'État de Colima, sur la côte du Pacifique, a été tué par balle et un autre responsable politique a été blessé par un groupe d'hommes armés.

Un député régional du PRI dans l'État de Sonora a été abattu devant sa maison le mois dernier par un homme qui circulait en moto, la veille de sa prise de fonctions.

PLUS:pc