NOUVELLES

Le Caire condamne le bombardement syrien en Turquie

04/10/2012 10:09 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

L'Egypte a condamné jeudi les tirs d'obus de l'armée syrienne qui ont tué cinq civils mercredi dans un village turc frontalier de la Syrie, affirmant que de telles attaques risquaient d'étendre le conflit à la région.

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Mohammed Kamel Amr, a "appelé le gouvernement syrien à respecter les frontières avec les pays voisins et à s'assurer qu'une telle attaque ne se reproduise pas", selon des propos rapportés par l'agence officielle Mena.

"De telles attaques mettent en péril toute la région et menacent d'étendre le champ de la crise syrienne", a-t-il ajouté.

Pour le Caire, "il est de la responsabilité du gouvernement syrien d'arrêter la violence et de faire cesser le bain de sang", a rappelé M. Amr.

Le chef de la diplomatie égyptienne n'a fait aucun commentaire sur les tirs de représailles menés par la Turquie, dont les positions sur la crise syrienne sont proches de celles de l'Egypte.

Le président égyptien Mohamed Morsi a plusieurs fois réclamé le départ du président syrien Bachar al-Assad, et s'est dit favorable à une solution politique au conflit, sans intervention militaire étrangère.

cr/fc

PLUS:afp