NOUVELLES

La Syrie ne cherche pas l'escalade avec la Turquie (ambassadeur syrien)

04/10/2012 02:00 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

La Syrie "ne cherche pas l'escalade avec aucun de ses voisins, y compris la Turquie", a affirmé jeudi à la presse l'ambassadeur syrien à l'ONU Bachar Jaafari.

"Le gouvernement syrien a un intérêt crucial à maintenir des relations de bon voisinage avec la Turquie", a déclaré à la presse l'ambassadeur. "En cas d'incident frontalier entre deux Etats, les gouvernements doivent agir de manière sage et rationnelle", a-t-il ajouté.

Il a cependant appelé la Turquie à "coopérer pour contrôler la frontière" commune afin d'empêcher "l'infiltration de groupes armés", accusant certains de ces groupes d'avoir perpétré des attentats en Syrie.

La riposte turque jeudi matin en direction de positions syriennes de l'autre côté de la frontière "a blessé deux responsables militaires syriens", a précisé l'ambassadeur.

Il a confirmé que le gouvernement syrien avait présenté ses "plus sincères condoléances" à Ankara pour les tirs d'obus de mercredi qui ont tué des civils turcs et avait ouvert une "enquête sérieuse sur la source" de ces tirs.

Mais, à une question sur d'éventuelles excuses syriennes, il s'est borné à répondre que "l'enquête n'était pas encore terminée".

L'ambassadeur a annoncé qu'il avait remis au président du Conseil de sécurité pour le mois d'octobre, l'ambassadeur du Guatemela Gert Rosenthal, une lettre expliquant la position syrienne, ainsi qu'une autre missive demandant au Conseil de condamner les attentats d'Alep.

Au moins 48 personnes ont été tuées, en majorité des militaires, et une centaine d'autres blessées mercredi dans un triple attentat à la voiture piégée à Alep, la grande ville du nord de la Syrie.

avz/bdx

PLUS:afp