NOUVELLES

Johnny Hallyday reprend sa tournée à Montréal, cinq semaines après l'hôpital

04/10/2012 10:01 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST
WireImage

La star du rock français Johnny Hallyday reprend jeudi sa tournée à Montréal, avant de chanter dimanche pour la première fois de sa carrière à New York, cinq semaines à peine après son hospitalisation dans les Antilles.

Tout en restant prudent, il n'a pas exclu un duo avec l'icône québécoise Céline Dion, qui a enregistré avec lui une chanson pour son nouvel album, "Sans attendre", dans les bacs le 5 novembre.

"Si elle est disponible, ce serait formidable!", a lancé l'artiste de 69 ans dans une récente interview accordée au Journal de Montréal. Céline Dion, qui réside aux Etats-Unis, a brièvement participé mardi soir à un concert à Montréal et sa présence a été interprétée par certains comme la confirmation de son apparition surprise aux deux concerts du rockeur dans la ville.

La chanson enregistrée par les deux célébrités s'intitule "L'amour peut prendre froid" et a été écrite par le chanteur-compositeur français Miossec.

"C'est la réalisation d'un rêve. Céline, c'est une voix extraordinaire. J'ai eu beaucoup de plaisir à chanter avec une vraie professionnelle", a déclaré la légende du rock français au quotidien montréalais.

Le rockeur doit se produire jeudi et vendredi devant quelque 15.000 personnes réunies dans la patinoire qui accueille d'ordinaire les Canadiens, l'équipe de hockey de la métropole québécoise, avant de s'envoler pour la Grosse Pomme.

Johnny a débuté sa tournée marathon le 14 mai et, après New York, 22 dates sont prévues en France, du 11 octobre au 22 décembre. Icône dans l'Hexagone, il est beaucoup moins connu en Amérique du Nord, où il ne s'est produit qu'en de rares occasions.

Selon le rockeur, c'est le résultat des choix de son ancien producteur, Jean-Claude Camus: "C'est dommage, parce que la musique est universelle. Mais ces gens-là ne le comprenaient pas", a-t-il dit au journal La Presse.

La reprise de la tournée doit permettre de clore l'épisode rocambolesque de son hospitalisation durant cinq jours aux Antilles fin août, officiellement à cause d'une gêne respiratoire. Johnny avait finalement quitté en catimini un hôpital de Martinique pour s'envoler en jet privé à Los Angeles, où il réside.

"J'ai eu une bronchite qui a eu du mal à partir", a-t-il récemment indiqué à la radio française RTL. "Mais ce n'était rien de très sérieux. Je traîne ça depuis cet été. J'ai dû attraper ça dans un stade. Je ne me suis pas soigné".

"C'était embêtant pour chanter mais ça s'arrête là. Arrêtez de vous inquiéter, je vais très bien. Je suis en pleine forme", a-t-il insisté.

Sa santé est devenue un sujet médiatiquement sensible depuis son hospitalisation en 2009 aux Etats-Unis. Après avoir été opéré à Paris d'une hernie discale, il avait dû alors être hospitalisé en urgence à Los Angeles à la suite de complications. Le rockeur avait frôlé la mort et avait été contraint d'annuler une série de concerts présentés alors comme sa tournée d'adieu.

Sans revenir sur l'épisode de la fin août, il a souligné au Journal de Montréal qu'il s'était préparé physiquement pour la deuxième phase de sa tournée. "Tous les jours, je fais une heure de sport dans ma salle de gym. Ces temps-ci, je fais beaucoup de vélo. Pour le souffle, j'en ai besoin. Je n'ai plus 20 ans: j'en ai 69!"