NOUVELLES

Fin des bombardements turcs de la Syrie en riposte à la mort de civils

04/10/2012 10:25 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

Les tirs d'artillerie menés jeudi par la Turquie sur des positions de l'armée syrienne en riposte au bombardement la veille de la localité frontalière turque d'Akçakale ont pris fin dans la matinée, a-t-on appris de source sécuritaire locale.

Après la première riposte turque dans les heures qui ont suivi les frappes syriennes, l'armée turque a repris ses représailles jeudi à l'aube et poursuivi ses tirs jusqu'à 06H00 GMT, a précisé à l'AFP cette source qui s'exprimait sous couvert de l'anonymat.

Des habitants d'Akçakale, dont cinq sont morts et une dizaine d'autres ont été blessés par les tirs syriens, ont confirmé à l'AFP que les canons turcs déployés le long de la frontière se sont tus dans la matinée.

"Les bombardements turcs ne sont pas continus. Ils ont lieu et auront lieu quand ils sont nécessaires", avait indiqué auparavant un responsable turc.

Les tirs de représailles de l'armée turque ont visé le secteur du poste frontière syrien de Tall al-Abyad, notamment des positions des troupes fidèles au président syrien Bachar al-Assad à Rasm al-Ghazal.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), la riposte militaire turque a tué "plusieurs soldats syriens".

Le Parlement turc a adopté jeudi un texte autorisant l'armée turque à intervenir militairement en Syrie mais le gouvernement d'Ankara a assuré qu'il ne voulait pas faire la guerre à son voisin, unanimement condamné par la communauté internationale.

str-ba-nc/pa/plh

PLUS:afp