NOUVELLES

Familiprix a décidé de retirer des ondes une de ses publicités jugée homophobe

04/10/2012 01:37 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

MONTRÉAL - Familiprix a décidé de retirer des ondes une de ses publicités jugée homophobe.

Dans ce segment, un quiproquo fait en sorte qu'un homme se voit frappé par un autre qui a interprété un de ses gestes comme des avances sexuelles.

Cette publicité s'inscrit dans une série d'autres mises en scène où un pharmacien se met dans la peau du client pour bien comprendre la nature de son problème.

On ne voit pas la scène où le client se fait bousculer. Le scénario montre plutôt un pharmacien qui se pourlèche les lèvres après avoir mangé une crème glacée. L'homme tente d'enlever la crème glacée avec sa langue devant une vitrine d'un gymnase. À l'intérieur, un homme croit à tort qu'on tente de le draguer. Dans le plan suivant, le jeune se trouve à la pharmacie, avec un oeil tuméfié.

Laurent McCutcheon, président de Gai-Écoute, est satisfait de la décision de Familiprix, qui a agi rapidement.

M. McCutcheon croit que la question de l'orientation sexuelle est une chose et que la violence en est une autre. Dans cette publicité, il considère qu'il s'agit d'un gag de mauvais goût.

Il faut dire que ces dernières années, plusieurs interventions et campagnes se sont tenues pour dénoncer l'intimidation et la violence à l'égard des minorités sexuelles.

«Parfois en publicité, il peut y avoir des erreurs. De voir que l'entreprise ait pris la décision de retirer sa publicité, je crois qu'il s'agit d'un geste noble», a commenté Laurent McCutcheon.

PLUS:pc