NOUVELLES

Egypte: 7 ans de prison pour un homme d'affaires associé à l'ère Moubarak

04/10/2012 06:01 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

L'homme d'affaires Ahmed Ezz, associé au régime du président égyptien déchu Hosni Moubarak, a été condamné jeudi à sept ans de prison pour blanchiment d'argent, par une cour pénale du Caire.

M. Ezz, un magnat de l'acier qui fut un haut responsable du Parti national démocrate (PND, aujourd'hui dissous) de M. Moubarak, a également écopé d'une amende de plus de 19 milliards de livres égyptiennes (3,1 milliards de dollars environ).

Il avait déjà été condamné à dix ans de prison et à une amende de 110 millions de dollars en septembre 2011 pour corruption.

Ahmad Ezz était considéré comme un proche de Gamal Moubarak, le fils cadet de l'ancien président, autrefois considéré comme son successeur potentiel. Gamal Moubarak est actuellement en détention préventive, sous le coup d'accusations de corruption.

Plusieurs anciens responsables, ministres et hommes d'affaires sont actuellement détenus et en cours de jugement pour des affaires de corruption sous le régime Moubarak, renversé par une révolte populaire début 2011.

L'ancien chef d'Etat lui-même purge une peine de prison à vie pour sa responsabilité dans la mort d'une partie des quelque 850 manifestants ayant perdu la vie en janvier-février 2011.

str-iba/cr/feb

PLUS:afp