NOUVELLES

Des manifestants interrompent un vote de confiance du cabinet libyen

04/10/2012 05:25 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

TRIPOLI, Libye - Des manifestants ont interrompu, jeudi, un vote de confiance à l'endroit du nouveau cabinet libyen pour réclamer que leur ville, Zaouiya, soit mieux représentée.

Des résidants de la ville ont perturbé les activités du Parlement en chahutant et en scandant des slogans contre le premier ministre récemment élu, Mustafa Abushagur. Les législateurs ont alors quitté le parquet du Congrès national général en déclarant qu'ils ne voteraient pas sous la pression de manifestants, a déclaré le porte-parole Omar Humidan.

La manifestation de jeudi illustre la division qui se dessine entre groupes rivaux et tribus qui exigent d'être représentés au sein du nouveau gouvernement libyen.

Mercredi, le nouveau premier ministre Mustafa Abushagur avait présenté son cabinet composé surtout de technocrates, dont une seule femme, en provenance des grandes villes libyennes.

L'alliance libérale dirigée par l'ancien premier ministre Mahmoud Jibril n'est par représentée au Parlement, les pourparlers en ce sens ayant échoué.

PLUS:pc