NOUVELLES

Débat présidentiel: Romney bat Obama sur le style et le comportement

04/10/2012 05:34 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

DENVER - DENVER, Colorado (Sipa) — Tous les spectateurs semblent d'accord: dans le style et le comportement, c'est le républicain Mitt Romney qui a dominé le premier débat présidentiel en se montrant déterminé et à l'aise face à un Barack Obama crédité d'une légère avance dans les sondages mais plus en retrait mercredi soir.

David Becker, gestionnaire en investissement immobilier âgé de 30 ans, sait déjà qu'il votera pour Mitt Romney le 6 novembre mais il ne se sentait pas enthousiasmé jusque-là. Il a regardé le débat avec l'espoir que son champion monterait en régime pour "s'imposer et prendre les commandes, en mettre plus sur la table et nous dire franchement ce qu'il compte faire".

Il n'a pas été déçu par le face-à-face d'une heure et demie entre les deux candidats à la présidentielle américaine. "Je pense qu'il a mis Obama sur la touche. J'ai été content de le voir enfin mettre les mains dans le cambouis", s'est-il réjoui.

Comme David Becker, la plupart des électeurs ont déjà arrêté leur choix, mais un débat comme celui de mercredi soir à Denver (Colorado, centre) permet de renforcer leurs convictions.

Pour Mitt Romney, l'enjeu était particulièrement important car le candidat républicain affiche un léger retard sur le sortant démocrate dans les sondages, notamment dans la petite dizaine d'Etats susceptibles de déterminer l'issue de la présidentielle. Or à l'issue du débat, le camp républicain semblait soulagé et satisfait. "Romney a dépassé mes espérances", a déclaré Art Rotelli, concepteur d'objets publicitaires de 35 ans, qui a regardé le débat aux côté de personnes de tous bords politiques.

Même des partisans de Barack Obama ont considéré que son adversaire avait remporté cette première manche. "Je suis démocrate mais Romney avait le feu ce soir. Il était agressif, il a attaqué (...) Je pense qu'il a été exceptionnel cette nuit, malheureusement pour nous", a confié Karl Amelchenko, un avocat de 36 ans.

Mitt Romney a même réussi à voler la vedette au président quand ce dernier a évoqué l'anniversaire de ses 20 ans de mariage, qui tombait précisément mercredi. A Barack Obama qui évoquait sa "sweetie" ("douce") Michelle, lui promettant que "nous ne le fêterons pas devant 40 millions de personnes" l'an prochain, le candidat républicain a adressé ses voeux de bonheur, ironisant: "Je suis sûr que vous ne pourriez pas imaginer endroit plus romantique qu'ici, avec moi!"

"Ce soir, je pense qu'il a été le candidat le plus charismatique", jugé un sympathisant républicain de 19 ans, Charles Epting.

Mitt Romney est souvent perçu comme un homme guindé et distant tandis qu'Obama est vu comme quelqu'un de plus chaleureux, capable aussi de plus d'empathie avec l'Américain moyen. A cinq semaines de l'élection et alors que les sondages prédisaient une meilleure performance du président sortant, le candidat républicain a réussi à faire bonne impression dans le débat peut-être le plus important, car il portait sur la politique intérieure et l'économie. "Good job" ("bon boulot"), l'a même félicité Barack Obama lorsque les deux hommes se sont serré la main à la fin de la rencontre.

cc/AP-v-dn/st

PLUS:pc