NOUVELLES

Blue Jays: Les partants seront la priorité au cours de la saison morte

04/10/2012 07:33 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST

TORONTO - Un véritable vent d'optimisme s'est fait sentir dans l'entourage des Blue Jays de Toronto au printemps dernier. Cet optimisme est soudainement disparu à la mi-juin, après une série de blessures, si bien que l'équipe a connu un autre saison médiocre.

Les Blue Jays ont mis un terme à leur campagne avec une victoire de 2-1 face aux Twins du Minnesota mercredi, pour terminer au quatrième rang dans la section est de l'Américaine avec une fiche de 73-89.

Les yeux se tournent désormais sur le directeur général Alex Anthopoulos, qui tentera de bâtir des fondations solides par le biais du marché des transactions et des joueurs autonomes cet hiver.

Il a du travail à faire.

La rotation des partants a besoin d'une amélioration significative, des questions ont été soulevées à propos du leadership de l'équipe et on doit aussi être meilleurs à plusieurs positions.

Le temps de développer des espoirs pour l'avenir semble désormais révolu chez les Blue Jays. Anthopoulos sera un acheteur cet hiver et il a confirmé que la masse salariale de l'équipe allait augmenter.

«Ce n'est pas un puit sans fond, a déclaré Anthopoulos lors de son bilan de fin de saison. Cela ne signifie pas que nous allons pouvoir obtenir tous les joueurs que nous voulons, mais nous allons devoir faire preuve de créativité.»

Le gérant John Farrell, qui est sous contrat avec la formation ontarienne pour une autre année, n'a pas hésité lorsqu'on lui a demandé quel type de joueurs il aimerait que les Blue Jays mettent sous contrat au cours de la saison morte.

«La même chose qu'il y a un an, a-t-il dit. Des lanceurs partants.»

Les partants ont été très affectés par les blessures cette saison. Brandon Morrow, Kyle Drabek et Drew Hutchinson ont tous manqué des portions importantes de la saison.

Pire encore, Henderson Alvarez n'a pas été constant dans ses performances et l'as Ricky Romero a connu une saison d'insuccès. Les spécialistes des fins de match Sergio Santos et Luis Perez n'ont également pas été épargnés par les blessures.

Les Blue Jays ont d'ailleurs utilisé 12 lanceurs partants cette saison, et 54 joueurs différents en défensive, ce qui représente un record de concession.

«La stabilité et la continuité nous donnent toujours plus de chances de connaître du succès, a déclaré Farrell. Lorsque des changements étaient nécessaires en raison des blessures, nous utilisions le meilleur joueur disponible, mais dans certains cas, ils n'étaient pas tout à fait prêts pour assurer le même type de production que le joueur qu'ils remplaçaient.»

La saison 2013 soulignera le 20e anniversaire de la dernière conquête de la Série Mondiale des Blue Jays. Ils n'ont pas participé aux séries éliminatoires depuis ce triomphe.

La pression repose maintenant entièrement sur les épaules d'Anthopoulos, qui devra faire tout ce qui est en son pouvoir pour freiner cette mauvaise séquence.

PLUS:pc