NOUVELLES
03/10/2012 08:17 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

Une opposante chiite bahreïnie libérée après deux mois en prison

Les autorités bahreïnies ont libéré mercredi la fille aînée de l'opposant chiite Abdel Hadi al-Khawaja, qui a purgé une peine de deux mois de prison pour dégradations, selon des avocats de la défense.

"Zainab al-Khawaja est libre. Elle a retrouvé sa famille", a déclaré à l'AFP l'un de ces avocats, Me Mohamed al-Jishi.

Arrêtée le 2 août, elle avait été condamnée le 26 septembre à deux mois de prison pour "dégradation de biens du ministère de l'Intérieur".

Selon Amnesty International, la justice reprochait à la jeune femme d'avoir déchiré un portrait du roi de Bahreïn, Hamad Ben Issa Al-Khalifa, pendant sa détention.

Zainab al-Khawaja avait déjà été arrêtée à plusieurs reprises et elle est poursuivie dans 13 affaires, selon Amnesty.

En mai, elle avait purgé une peine d'un mois de prison pour agression sur une policière. Elle avait également dû payer une amende de 200 dinars bahreïnis (530 dollars) pour insulte d'un fonctionnaire.

Selon Me Jishi, elle doit comparaître de nouveau jeudi devant un tribunal sous l'accusation de "rassemblement illégal" lors des manifestations qui ont marqué en février le premier anniversaire du déclenchement de la révolte animée par les chiites, majoritaires dans la population, contre la monarchie sunnite.

Elle doit encore être jugée en novembre pour entrave à la circulation sur la voie publique ou encore incitation à la haine contre le régime, selon ses avocats.

Son père, Abdel Hadi al-Khawaja, 52 ans, a été condamné à la réclusion à perpétuité pour complot dans la foulée des manifestations de 2011, au cours desquelles il a joué un rôle de premier plan.

Cette condamnation, et celle de 12 autres opposants ayant reçu de lourdes peines, a été confirmée en appel début septembre. Me Jishi a indiqué mercredi à l'AFP que la défense des 13 opposants allait "introduire un recours en cassation" contre la décision d'appel.

bur/tm/fc

PLUS:afp