Huffpost Canada Quebec qc

Le sirop d'érable volé de retour au Québec après avoir été découvert au Nouveau-Brunswick

Publication: Mis à jour:
MAPLE SYRUP POURING
Shutterstock

MONTRÉAL - Si les escortes policières sont souvent réservées aux cargaisons de métaux précieux ou de matériaux nucléaires, par exemple, il peut arriver que du sirop d'érable puisse disposer du même niveau de sécurité.

Un convoi de 16 camions semi-remorques, remplis du liquide sucré, et escorté par des voitures de la police, est en route vers le Québec, à partir du Nouveau-Brunswick, après un cambriolage spectaculaire survenu dans un entrepôt québécois.

Selon Yvon Poitras, directeur général de l'Association acéricole du Nouveau-Brunswick, la cargaison provient d'un exportateur néo-brunswickois.

Les autorités ont confirmé qu'une enquête était en cours, mais sont avares de détails. La police a simplement indiqué qu'une fouille avait été effectuée le 26 septembre le long d'une autoroute à Kedgwick, au Nouveau-Brunswick.

En août, la Fédération des producteurs acéricoles du Québec avait rapporté le vol d'une très grande quantité de sirop d'un entrepôt situé à Saint-Louis-de-Blandford. Le larcin avait été découvert lors d'un examen de routine des stocks.

L'entrepôt cambriolé abritait plus de 4500 tonnes de sirop d'érable, évaluées à plus de 30 millions $. La quantité exacte de sirop volé n'a pas été dévoilée.

Le sirop était temporairement entreposé au Québec et devait être expédié à un autre endroit.

M. Poitras a simplement indiqué que les camions revenaient au Québec. On lui a demandé de ne pas commenter l'enquête policière.

Le Québec produit entre 70 et 80 pour cent du sirop d'érable dans le monde et les deux tiers des stocks exportés vers les États-Unis, selon la fédération québécoise.