En moins de 24 heures, Richard Martineau aura fait couler beaucoup d'encre...et beaucoup de salive!

En effet, Martineau a publié il y a quelques heures un billet sur le Journal de Montréal, témoignant d'une certaine frustration envers son équipe des Francs-Tireurs, ainsi qu'envers un journaliste du Devoir, Stéphane Baillargeon.

Le journaliste présente une chronique hebdomadaire à la station de radio CHOI de Montréal. Son collègue des Francs-Tireurs, Patrick Lagacé, a pour sa part fait un reportage en compagnie de trois pannellistes au sujet de la station en question et de son contenu. Inévitablement, on y mentionnait le terme « radio poubelle »...

Richard Martineau s'est dit choqué du reportage diffusé à l'émission les Francs-Tireurs. Son équipe s'est quant à elle dite déçue de son manque de solidarité envers l'émission de télé. Le hic? Martineau a souhaité envoyer un mémo interne à son équipe de travail...qui a coulé dans la boîte courriel de Stéphane Baillargeon, journaliste au Devoir.

Comme Martineau l'affirme, le courriel interne est assez colérique. « Comment pouvez-vous mettre en doute mon attachement aux Francs-Tireurs ? J’AI CRÉÉ CE SHOW ! SI vous y travaillez, c’est entre autre grâce à moi. J’ai défendu cette émission contre vents et marées, alors qu’on la traitait de sensationnaliste, alors qu’on nous traînait dans la boue parce que Benoit avait été viré. C’est même MOI qui a eu l’idée d’aller chercher Pat ! », peut-on lire dans le billet.

Le torchon brûle entre Martineau et les Francs-Tireurs...