BIEN-ÊTRE
03/10/2012 04:11 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

Les ventes d'ultrabooks peinent à décoller

Les ultrabooks, ces ordinateurs portables ultra-fins, légers et silencieux devaient révolutionner le marché. Pourtant, vendus à des prix élevés, confrontés à la concurrence des smartphones et des tablettes, ils peinent à se vendre.

L'année 2012 devait être celle des ces ordinateurs ultra-portables, dont les analystes prévoyaient des ventes atteignant les 22 millions de pièces.

Cependant, selon le dernier rapport IHS iSuppli Compute Platforms Topical, publié le 1er octobre, ces estimations n'étaient pas réalistes et ont été revues à la baisse : on prévoit désormais que seuls 10,3 millions d'ultrabooks seront vendus d'ici la fin de l'année.

"Jusqu'ici, le secteur n'a pas su créer auprès des jeunes consommateurs l'engouement nécessaire à faire de l'ultrabook un objet grand public.Cela pose vraiment problème lorsque l'on est confronté au grand buzz créé par les tablettes et les smartphones. Ajoutez à cela des prix prohibitifs, et les ventes d'ultrabooks ne pourront atteindront les objectifs initiaux en 2012", explique Craig Stice, auteur du rapport.

Les difficultés liées au mauvais marketing et aux prix trop élevés sont surmontables - surtout que les ventes d'ultrabooks tirent tout de même vers le haut -, mais pour répondre à la concurrence, le seul moyen reste l'amélioration des fonctionnalités les plus recherchées par les consommateurs.

Dans ce domaine, le rapport reste optimiste et note qu'Intel, géant du microprocesseur dont les composants et les spécifications définissent le terme même d'ultrabook, a présenté de nombreuses nouveautés pour ses futurs  modèles : technologies tactiles, reconnaissance vocale, capteurs de mouvement et GPS, des technologies à l'origine du succès des tablettes.

Les fabricants, notamment Acer, HP et Dell, ont par ailleurs bon espoir pour leurs ultrabooks hybrides, à écran détachables ou rotatifs, disposant d'écrans tactiles ou capables de se transformer en tablettes pour offrir aux utilisateurs le meilleur des deux technologies. L'Acer Aspire S7 peut par exemple, s'ouvrir à 180° et dispose d'un écran tactile optimisé pour fonctionner sous le futur Windows 8. De son côté, le Dell XPS Duo 12 possède une charnière, qui permet à l'écran d'effecteur une rotation sur lui même pour devenir une tablette.