NOUVELLES
03/10/2012 11:27 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

Le Hamas défend sa ligne et son chef, attaqués par la télévision syrienne

Le mouvement islamiste palestinien Hamas a déploré mercredi une attaque inédite de la télévision officielle syrienne contre son chef Khaled Mechaal, accusé d'avoir apporté son soutien à la rébellion lors d'un congrès du parti au pouvoir en Turquie.

"Nous au Hamas regrettons profondément les attaques et les insultes (...) contre le frère Khaled Mechaal, chef du mouvement, et contre le mouvement lui-même", a affirmé le Hamas dans un communiqué à Gaza.

"Le Hamas fait corps avec son peuple et la résistance et ses droits, et se tient à l'écart de polémiques médiatiques", a-t-il assuré.

La télévision d'Etat syrienne a lancé lundi une attaque en règle contre M. Mechaal, chef du bureau politique du Hamas basé pendant une dizaine d'années à Damas, dont il a retiré la quasi-totalité de ses cadres en 2011 à la suite de la répression du soulèvement contre le régime.

"La Syrie est contente d'avoir été abandonnée par celui qui a vendu la résistance pour le pouvoir", a déclaré la présentatrice du journal télévisé, rappelant que M. Mechaal avait été "accueilli par la Syrie après que toutes les portes lui eurent été fermées et l'accès de tous les aéroports interdit à son avion, comme s'il était pestiféré".

Elle l'a accusé "d'avoir vendu la résistance palestinienne" et "oublié Jérusalem" en échange "de promesses de normalisation avec l'ennemi sioniste et l'administration américaine".

M. Mechaal a provoqué l'ire de Damas en participant dimanche au congrès du parti au pouvoir en Turquie, devenu l'ennemi du régime du président Bachar al-Assad, où il a déclaré: "Nous saluons la révolution du peuple syrien pour la liberté et la démocratie, et nous voulons arrêter l'effusion du sang de ce peuple".

Le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, avait salué le 24 février au Caire "le peuple héroïque de Syrie qui aspire à la liberté, la démocratie et la réforme", se démarquant de la neutralité affichée jusqu'alors par le mouvement palestinien envers la contestation en Syrie, à laquelle participent les Frères musulmans, idéologiquement proches du mouvement islamiste palestinien.

bur-sy-sst/agr/fc

PLUS:afp