NOUVELLES

Kirghizstan : Appel à la nationalisation d'une mine exploitée par des Canadiens

03/10/2012 05:54 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

La police du Kirghizstan a dispersé mercredi des manifestants qui réclamaient la nationalisation de la principale mine d'or du pays, exploitée par une société canadienne.

Près de 2000 policiers auraient été déployés par les autorités pour surveiller la manifestation, qui a réuni un millier de personnes dans la capitale, notamment à l'appel du chef de l'opposition nationaliste Kamtchibek Tachiev.

Les forces de l'ordre ont employé des grenades assourdissantes et dispersé les protestataires quand une cinquantaine de personnes ont tenté de pénétrer dans le bâtiment abritant le Parlement et les bureaux du gouvernement. Une dizaine de personnes ont été blessées, trois par balles, les autres ne souffrant que de contusions.

Selon un des manifestants, un nouveau rassemblement aura lieu jeudi.

Justice réclamée

Les protestataires affirment que la mine de Kumtor, l'un des plus beaux actifs de l'ex-république soviétique, a été cédée à des intérêts étrangers par les anciens présidents Askar Akaïev et Kourmanbek Bakiev. Tous deux ont été renversés lors de soulèvements populaires.

Les manifestants veulent donc que la mine d'or revienne aux citoyens du pays.

« Il n'est pas juste que plus de 90 % [des revenus de la mine] aillent à des étrangers », a déclaré un responsable du parti nationaliste Ata-Jourt lors du rassemblement.

Une commission sur cette mine, menée par un député de l'opposition nationaliste, a été mise en place en juin. Elle doit rendre ses résultats le 15 octobre.

Mentionnons qu'en début de semaine, le premier ministre kirghize, Jantoro Satybaldiev, avait déclaré que la mine ne serait pas nationalisée. De son côté, le président Almazbek Atambaïev a tenu à souligner que la contestation de l'accord sur Kumtor aurait des conséquences néfastes pour le Kirghizstan.

Selon l'entreprise canadienne Centerra, qui exploite la mine de Kumtor, cette dernière est la plus grande mine d'or exploitée en Asie centrale par une compagnie occidentale.

PLUS: