NOUVELLES

Éducation des autochtones: les Premières nations renvoient Ottawa à ses devoirs

03/10/2012 04:07 EDT | Actualisé 03/12/2012 05:12 EST

OTTAWA - Un plan présenté au niveau national comme une solution permettant à Ottawa et aux Premières nations de travailler de concert pour réformer l'éducation des autochtones semble voué à l'échec.

Après trois jours de rencontres entre chefs des Premières nations et enseignants, le chef national de l'Assemblée des Premières nations (APN), Shawn Atleo, a déclaré mercredi qu'il existait un consensus favorisant le rejet de l'approche du gouvernement fédéral.

«Les instructions que vous avez offertes ici, par la présente résolution, sont très claires et elles suggèrent de rejeter, de dire non à la législation fédérale», a déclaré M. Atleo.

Plus tôt cette année, Ottawa et l'APN avaient dit vouloir travailler ensemble sur un plan d'action conjoint qui mènerait à la mise au point d'un projet de loi d'ici 2014.

Le plan a été au coeur d'un sommet auquel a pris part le premier ministre Stephen Harper en janvier dernier. Il a permis de jeter les bases d'un nouveau programme de financement de 275 millions $, inscrit dans le budget du printemps. Ce plan est une priorité depuis plusieurs années tant pour M. Harper que pour M. Atleo.

Cette loi aurait donné plus de contrôle aux communautés des Premières nations sur le programme scolaire et les méthodes d'enseignement, mais plusieurs chefs se sont plaints en disant ne pas avoir été correctement consultés.

«Les approches unilatérales à répétition du gouvernement ont suscité beaucoup de méfiance», a déclaré M. Atleo par voie de communiqué.

«Ce modèle ne peut pas continuer. Il ne répond pas aux besoins et ne comble pas l'écart entre les Premières nations et les autres Canadiens. Il ne reflète certainement pas le changement majeur nécessaire pour combler l'écart.»

Les grandes communautés des Premières nations ont refusé de s'impliquer au sein d'un groupe de travail qui a formulé plusieurs recommandations à propos des réformes de l'éducation, plus tôt cette année.

Le ministre des Affaires autochtones, John Duncan, a promis d'organiser des consultations «intensives» avant de remodeler le modèle d'éducation des Premières nations.

M. Atleo et M. Duncan se sont rencontrés pour aborder la question la semaine dernière.

M. Atleo a questionné le ministre à propos de rumeurs selon lesquelles le gouvernement fédéral aurait déjà décidé de la structure globale de la législation et ne se préparerait que pour des consultations superficielles avec les Premières nations.

PLUS:pc