OTTAWA - Un nouveau rapport constate que les Canadiens sont nombreux à traverser la frontière pour profiter de liaisons aériennes moins chères.

Le Conference Board du Canada estime qu'environ cinq millions de Canadiens traversent la frontière américaine par voie terrestre chaque année dans le but de s'envoler à partir d'aéroports américains.

Le rapport de l'organisme affirme qu'il en coûte 30 pour cent moins cher en prenant l'avion aux États-Unis.

La différence est attribuable aux tarifs, frais et taxes en vigueur au Canada, ainsi qu'aux différences de salaires, de prix et de productivité de l'industrie aérienne.

Le Conference Board affirme les droits et taxes représentent environ 40 pour cent du coût d'un billet d'avion au Canada.

Selon le rapport, de petites réductions de l'écart entre les billets d'avion pourraient entraîner des gains de trafic pour les aéroports et les transporteurs canadiens.

Le Conference Board estime que des changements aux politiques canadiennes pourraient permettre à elles seules de ramener plus de deux millions de passagers par an vers les aéroports canadiens.

L'analyse, publiée mercredi, est centrée sur les aéroports de Vancouver, Toronto et Montréal, ainsi que sur leurs aéroports transfrontaliers concurrents.

Le Conference Board prévient que la perte de passagers peut conduire à la réduction des fréquences de vol, à des frais de déplacement plus élevés et à des services moindres pour tous les Canadiens.