NOUVELLES
02/10/2012 06:06 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

Une nouvelle opération de déportation de Mexicains débute aux États-Unis

SAN DIEGO - Le gouvernement américain a commencé, mardi, à expulser des Mexicains en les retournant par avion dans leur pays d'origine. L'opération vise à soulager les villes limitrophes au Mexique aux prises avec une surpopulation de personnes tenues de quitter les États-Unis.

Les avions effectueront la liaison entre El Paso, au Texas, et Mexico deux fois par semaine jusqu'au 29 novembre, après quoi les gouvernements américain et mexicain évalueront l'efficacité de l'opération et décideront de la suite des choses.

Le premier vol a décollé avec 131 Mexicains à son bord.

Il ne s'agit pas d'une opération de déportation volontaire, comme ce fut le cas entre 2004 à 2011 pour les Mexicains arrêtés à la frontière.

Le gouvernement américain paiera pour le transport des personnes expulsées vers Mexico, tandis que le gouvernement mexicain déboursera pour renvoyer les gens de Mexico jusqu'à leurs villes natales, selon ce qu'a déclaré le département américain de l'Immigration et des Douanes.

Plusieurs villes mexicaines situées le long de la frontière américaine sont affectées par la présence d'un grand nombre de déportés qui n'ont pas de racines et peu de perspectives d'emploi.

«Les personnes nouvellement rapatriées n'ont souvent pas de moyens pour rentrer chez elles. Elles sont alors susceptibles de participer aux activités d'organisations criminelles afin de survivre», a indiqué le sous-secrétaire des Affaires intérieures, de la Population et de l'Immigration du Mexique, Gustavo Mohar.

Le département américain de l'Immigration et des Douanes a indiqué que des Mexicains reconnus coupables de crimes aux États-Unis de même que des innocents seront expulsés. Les déportés, qui proviendront d'un peu partout aux États-Unis, seront amenés à Chaparral au Nouveau-Mexique, avant d'être placés sur un vol au départ de l'aéroport international d'El Paso.

PLUS:pc