NOUVELLES
02/10/2012 01:13 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

Stefan Chaput veut partager son savoir avec les jeunes joueurs des Bulldogs

SHERBROOKE, Qc - Stefan Chaput souhaite servir l'organisation du Canadien, en partageant son savoir avec les jeunes attaquants qui vont se faire les dents dans la Ligue américaine de hockey (LAH) cette saison.

Au camp des Bulldogs de Hamilton, le joueur de centre montréalais sait qu'il a fort à faire afin de mériter un poste, même s'il s'est présenté au camp en ayant en poche un contrat de la LAH.

«On ne m'a rien dit, si ce n'est de faire ce que je fais le mieux sur la glace», mentionne-t-il.

Chaput, âgé de 24 ans, a vu son développement être ralenti par des opérations aux deux hanches, ces dernières années.

Choix de cinquième tour (153e au total) des Hurricanes de la Caroline en 2006, il n'a disputé que 164 matchs en quatre saisons dans la Ligue américaine. Il a tout de même totalisé 70 points.

La saison dernière, il a vu sa saison prendre fin après seulement 11 rencontres avec les Bruins de Providence.

«La hanche gauche a cédé, dit-il. Quelques années plus tôt, à mes débuts dans la Ligue américaine, c'était la droite qui avait lâché.

«J'espère que mes problèmes de santé sont derrière et que la chance va finalement me sourire», soupire-t-il.

Chaput, qui se qualifie d'attaquant polyvalent, a été très heureux de constater l'intérêt qu'on a porté à son endroit, l'été dernier, après qu'il eût cogné à la porte du CH, à la fin de son association avec l'équipe de Providence.

«Pour un petit gars de Montréal, c'est un rêve qui se concrétise.»

La lutte est vive au camp des Bulldogs, en raison du lock-out de la LNH. Il estime que l'expérience acquise dans la LAH représente un bel atout pour lui.

«Les Bulldogs auront une jeune équipe et je suis prêt à exercer un bon leadership, affirme-t-il. Je connais la ligue à fond et je sais ce qu'il faut faire pour avoir du succès dans cette ligue-là. J'aimerais faire profiter les jeunes de mon savoir.»

Chaput est le frère aîné de Michael Chaput, qui a contribué en mai à la conquête de la Coupe Memorial des Cataractes de Shawinigan.

Michael va faire ses débuts dans la LAH cette saison, au sein de l'équipe-école des Blue Jackets de Columbus.

Si Stefan demeure chez les Bulldogs, ils ne pourront pas s'affronter parce qu'ils évolueront dans des sections différentes.

«Nous n'avons pas pu jouer ensemble dans les rangs juniors parce qu'il est arrivé à Lewiston tout juste après mon départ, relate l'aîné. Et, cette saison, nous ne pourrons pas nous affronter. Nos chemins vont bien finir par se croiser au hockey à un moment donné.»

Deux jeunes motivés

Le camp des Bulldogs offre la possibilité à deux défenseurs de 20 ans de la LHJMQ de laisser une belle carte de visite.

Kevin Gagné, des Sea Dogs de Saint-Jean, et Étienne Boutet, de l'Océanic de Rimouski, ne demanderaient pas mieux que de mettre fin de façon abrupte à leur carrière junior.

«C'est sûr que je reste s'ils veulent me garder, a lancé Boutet qui, n'eût été du lock-out, aurait participé au camp des recrues des Flyers de Philadelphie pour la deuxième année de suite. J'ai joué pendant quatre ans dans le junior, j'estime être prêt à passer au niveau supérieur.»

Défenseur à caractère défensif, l'athlète natif de la rive-sud de Québec déploie beaucoup d'intensité depuis son arrivée à Sherbrooke.

«Les entraîneurs nous ont dit de montrer ce que nous pouvions faire. C'est ce que je fais, avance-t-il. Je suis ici comme invité, et je donne mon 300 pour cent que ce soit dans le gymnase ou sur la glace, à l'entraînement ou dans les matchs intra-équipe.»

La présence de Donald Dufresne, anciennement de l'Océanic, dans le groupe d'entraîneurs des Bulldogs n'est sans doute pas étrangère à l'invitation qu'on a lancée à Boutet.

Comme la venue de Gerard Gallant, ancien entraîneur des Sea Dogs, aux côtés de Michel Therrien, chez le Canadien, a sans doute à voir avec la présence de Gagné, un défenseur à caractère offensif.

«C'est une très belle expérience, souligne le Néo-Brunswickois d'Edmundston. J'essaie d'en tirer le maximum et on verra ce qui va arriver à la fin.»

PLUS:pc