NOUVELLES
02/10/2012 12:23 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

Des sièges d'American Airlines se détachent en plein vol à bord de trois avions

AP
In this Wednesday, Aug. 1 2012 photo, American Airlines airplanes are at parked at the gate at JFK International airport in New York. U.S. Bankruptcy Judge Sean H. Lane on Tuesday, Sept. 4, 2012 threw out the union contract of American Airlines' pilots as part of the company's restructuring. A key part of the bankruptcy proceedings, the ruling clears the way for the Fort Worth, Texas-based airline to dramatically cut costs and quicken its emergence from Chapter 11 bankruptcy protection. (AP Photo/Mary Altaffer)

DALLAS - Le transporteur aérien American Airlines a indiqué mardi qu'un troisième appareil avait dû rebrousser chemin après qu'une rangée de sièges se soit détachée en plein vol, alors que l'inspection d'avions similaires se poursuit.

Les sièges se sont détachés la semaine dernière à bord d'un avion qui reliait Vail, au Colorado, à l'aéroport international de Dallas-Fort Worth, au Texas. Des incidents identiques s'étaient produits à bord d'un vol samedi et d'un autre lundi.

Une porte-parole d'American Airlines, Andrea Huguely, a révélé que le transporteur était à inspecter huit de ses appareils Boeing 757 dont les sièges sont disposés de manière similaire.

Mme Huguely affirme qu'il ne s'agit pas d'un acte de sabotage de la part d'employés. Les travailleurs syndiqués d'American sont mécontents des abolitions de postes et des réductions de salaires imposées par le transporteur depuis qu'il s'est placé à l'abri de ses créanciers en novembre.

Les avions impliqués dans les incidents de samedi et de lundi avaient récemment fait l'objet de travaux au centre d'entretien d'American à Tulsa, dans l'Oklahoma, et dans un centre de Timco Aviation Services en Caroline du Nord. Dans les deux cas, les employés d'American sont les derniers à avoir travaillé sur les avions.

La Federal Aviation Administration fait enquête et des analystes ont prévenu que les voyageurs pourraient délaisser American au profit d'autres transporteurs.