NOUVELLES
02/10/2012 08:40 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

Samsung pourra vendre sa tablette aux États-Unis

Samsung remporte une nouvelle manche dans la bataille juridique qui l'oppose à son rival Apple. L'entreprise sud-coréenne obtient le retrait d'une injonction qui empêchait la vente d'une de ses tablettes électroniques aux États-Unis.

Dans sa décision rendue lundi soir, la justice a estimé que la tablette électronique Galaxy Tab 10.1 de Samsung n'avait pas violé le brevet D-889 d'Apple concernant le design de l'appareil. Interdit de vente depuis le mois de juin, l'appareil pourra être remis sur les tablettes au moment où se profilent les fêtes de fin d'année, moment clé pour les fabricants de produits électroniques.

« Nous sommes satisfaits de la décision du tribunal, qui confirme notre position selon laquelle il n'y a jamais eu de violation des brevets d'Apple », a déclaré la direction de Samsung dans un communiqué.

Le groupe sud-coréen a par ailleurs contre-attaqué Apple en ajoutant l'iPhone 5 à la liste de produits qui violent ses propres brevets. Les procédures judiciaires entre les deux groupes doivent se poursuivre en décembre aux États-Unis. Apple tentera de faire gonfler l'amende de 1,05 milliard de dollars dont a écopé Samsung en août pour violation de brevet, en plus de faire interdire la vente de 8 appareils de Samsung. De son côté, Samsung réclame un autre procès.

Des procédures judiciaires sont en cours dans plusieurs pays, dont l'Allemagne, l'Australie et le Japon, où Samsung a été blanchi de toute violation des brevets d'Apple.

PLUS: