NOUVELLES
02/10/2012 10:13 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

Richard Wagner à la Cour suprême

Le gouvernement de Stephen Harper recommande un nouveau juge québécois à la Cour suprême du Canada. Richard Wagner, juge à la Cour d'appel du Québec devrait ainsi hériter du poste laissé vacant par le départ de l'ancienne juge Marie Deschamps.

M. Wagner avait été nommé à la Cour d'appel en 2011. Il avait auparavant été juge à la Cour supérieure du Québec pendant 7 ans. M. Wagner a été très actif au sein des barreaux québécois et canadiens. Il a notamment dirigé la section du droit de la construction de la division Québec du Barreau canadien.

Richard Wagner doit se présenter devant un comité parlementaire, jeudi, où il devra répondre aux questions des élus avant d'être officiellement nommé. Il devrait entrer en fonction au cours de l'automne. La Cour suprême compterait ainsi sur ses trois juges québécois.

Originaire de Montréal. Richard Wagner, 55 ans, a fait ses études au Collège Jean-de-Brébeuf de Montréal et à l'Université d'Ottawa. Il détient un baccalauréat en sciences sociales avec concentration en sciences politiques et une licence en droit. Il a été admis au Barreau du Québec en 1980 avant d'être nommé juge à la Cour supérieure du Québec en 2004.

« La candidature du juge Richard Wagner a été retenue après une évaluation complète et rigoureuse de ses compétences et de sa recherche de l'excellence dans le domaine judiciaire« , a indiqué le premier ministre Harper par voie de communiqué. « Ses collègues au sein de la magistrature et les membres de l'association de son barreau le tiennent en haute estime, et il est en effet un candidat exceptionnel qui possède les aptitudes et les qualifications nécessaires pour bien servir les Canadiens. »

Richard Wagner est le fils du premier ministre de la Justice du Québec, Claude Wagner. Ce dernier a été nommé à ce poste par Jean Lesage lors de la création du ministère en 1965. Claude Wagner a également brigué la direction du Parti libéral du Québec et, plus tard, celle du Parti conservateur sur la scène fédérale.

Le départ de la juge Deschamps est entré en vigueur à la fin du mois d'août. Elle a quitté ses fonctions à l'âge de 60 ans alors que l'âge normal de la retraite est de 75 ans pour les juges de la Cour suprême.

PLUS: