NOUVELLES
02/10/2012 01:19 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

Mécontentement en Jordanie après la nomination d'un ambassadeur en Israël

Les Frères musulmans en Jordanie, principale force de l'opposition, ont qualifié mardi de "provocation" la nomination d'un nouvel ambassadeur du royaume en Israël.

"Dans un acte de provocation envers les Jordaniens, le gouvernement a nommé un ambassadeur dans l'entité sioniste (Israël) dans le cadre du traité de paix refusé par le peuple jordanien (...). C'est une décision qui va à l'encontre des intérêts de la Jordanie", a dénoncé la confrérie dans un communiqué.

La semaine dernière, un haut responsable jordanien avait annoncé la nomination d'un diplomate de carrière, Walid Obeidat, ambassadeur du royaume en Israël, un poste vacant depuis 2010. Aucune date de prise de fonction n'a cependant été fixée, avait précisé le responsable.

Cette nomination a également été critiquée par la puissante tribu de l'ambassadeur, les Obeidat, qui a tenté de l'empêcher d'accepter le poste.

"Samedi dernier, la tribu a envoyé une délégation auprès de M. Obeidat et de son père pour lui demander de refuser cette nomination", a déclaré à l'AFP mardi un ancien député et membre de la tribu, Jamal Obeidat.

Walid Obeidat a répondu qu'il occupait un poste dans la fonction publique et qu'il ne pouvait pas refuser, a poursuivi l'ancien parlementaire.

La Jordanie est, avec l'Egypte, le seul pays arabe à avoir signé des accords de paix avec Israël.

Le prédécesseur de M. Obeidat, Ali al-Ayed, avait quitté son poste courant 2010 pour devenir ministre de l'Information.

Les Etats-Unis avaient appelé la Jordanie à désigner un nouveau représentant, mais Amman s'était montré réticent en raison de la politique de l'Etat hébreu face au conflit israélo-palestinien.

str-kt-pk/vl/fc

PLUS:afp