NOUVELLES
02/10/2012 04:49 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

Ligue des champions - Le Shakhtar résiste à la Juventus Turin

Le Shakhtar Donetsk a tenu la Juventus en échec mardi à Turin (1-1), et confirmé que la qualification se jouerait à trois, avec Chelsea, dans le groupe E de Ligue des champions.

La Juve n'a pas vraiment réussi ses retrouvailles à domicile avec la C1, après trois ans d'absence, ni confirmé sa bonne entrée en matière chez les "Blues" il y a trois semaines (2-2), mais le Shakhtar est très fort, comme prévu, et a même globalement dominé le champion d'Italie, grâce à son alliage Ukrainiens derrière-Brésiliens devant, rodé depuis quelques saisons déjà.

Les Orange et Noir ont ouvert le score par Alex Teixeira (16) avant de se faire reprendre par Leonardo Bonucci (19). La Juve a souffert de la comparaison techniquement, mais sa volonté de vaincre est toujours aussi forte: elle n'a perdu qu'un seul match depuis avril 2011 toutes compétitions confondues!

Le Shakhtar, qui restait lui sur 25 victoires de rang toutes compétitions confondues, a pris un avantage mérité grâce à son attaque samba: but d'Alex Teixeira, sur une passe magnifique de Willian, le meilleur sur le terrain. Le numéro 10 à la chevelure digne des Jackson Five a judicieusement décalé son coéquipier dans la surface, après une première frappe contrée (23).

Piquée, la Juve a immédiatement égalisé par Bonucci, laissé seul dans la surface sur un corner et servi par Andrea Pirlo (25). Un but sur coup franc direct samedi contre l'AS Rome (4-1), une passe décisive et quelques belles ouvertures mardi: l'"Architecte" revient petit à petit vers la grande forme.

Le retour du patron et l'éternelle grinta sont les bonnes nouvelles, mais le match contre le Shakhtar a illustré le problème de la Juventus: l'absence d'un buteur pur. Mirko Vucinic a de bonnes idées mais n'est pas un finisseur impitoyable, et Alessandro Matri, titularisé mardi au côté du Monténégrin, dépare sur un plateau de Ligue des champions, à l'image de sa reprise dans les nuages face au but (59).

En seconde période la Juve a été plus incisive, mais le Shakhtar est resté le plus dangereux, notamment par l'intenable Willian, qui a eu au moins trois balles de 2-1 (58, 82, 90+1), la dernière ayant heurté la transversale de Gianluigi Buffon.

Les tifosi, qui n'avaient pas rempli le Juventus Stadium pour son baptême en Ligue des champions, laissant une dizaine de milliers de sièges vides, sont restés sur leur faim, mais ils ont échappé au pire.

eba/jmt

PLUS:afp