NOUVELLES
02/10/2012 06:18 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

Les islamistes procèdent à une exécution publique dans le nord de Mali

BAMAKO, Mali - Les islamistes radicaux du nord du Mali affirment avoir exécuté, devant quelque 600 personnes, un homme accusé de meurtre.

Cette exécution publique s'ajoute à une longue liste de gestes posés par ces militants depuis le printemps dernier pour imposer leur interprétation stricte de la charia, la loi islamique.

Un résidant de Tombouctou, Oumar Maiga, a indiqué que l'homme avait été atteint de tirs au dos, mardi soir, et qu'il avait mis plusieurs heures avant de succomber à ses blessures.

Les islamistes du nord du Mali, associés à Al-Qaïda ont profité d'un vide politique pour prendre le contrôle de la région en mars dernier lorsque des soldats se sont mutinés à Bamako, la capitale, pour renverser le gouvernement démocratiquement élu du président Amadou Toumani Touré.

Selon plusieurs organisations des droits de l'homme, le nord du Mali est devenu un endroit de plus en plus répressif au cours des derniers mois. Les islamistes auraient notamment lapidé à mort un couple accusé d'adultère et procédé à au moins huit amputations punitives.

PLUS:pc