NOUVELLES

Les diplomates américains en Libye s'étaient fait refuser une protection accrue

02/10/2012 01:03 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

WASHINGTON - Les diplomates américains en Libye avaient demandé à plusieurs reprises un renforcement de la sécurité au consulat de Benghazi avant l'attaque du mois de septembre, mais leurs demandes avaient été refusées par des responsables à Washington, ont déclaré mardi des membres d'une commission du Congrès américain.

Dans une lettre adressée à la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton, les représentants Darrell Issa et Jason Chaffetz affirment que l'attaque du 11 septembre, qui a tué l'ambassadeur Chris Stevens et trois autres Américains, s'inscrivait dans une longue liste d'attaques à l'encontre de diplomates et de responsables occidentaux en Libye ces derniers mois.

Le département d'État a refusé de dire s'il avait reçu des demandes pour une sécurité accrue à Benghazi.

Interrogée le 18 septembre sur la sécurité du consulat de Benghazi, Hillary Clinton avait détaillé le dispositif, affirmant que le bureau du directeur du renseignement national avait déclaré qu'il n'y avait aucune indication d'une attaque planifiée ou imminente.

PLUS:pc