NOUVELLES
02/10/2012 04:50 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

Le TSX grimpe légèrement malgré l'incertitude entourant l'avenir de l'Espagne

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé mardi en légère hausse malgré le recul des cours des matières premières et une nouvelle vague d'incertitude quant à un éventuel sauvetage financier pour l'Espagne.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 21,04 points pour terminer avec 12 391,23 points, après avoir passé la plus grande partie de la séance dans le rouge. La Bourse de croissance TSXV a pour sa part cédé 6,92 points à 1331,78 points.

Le dollar canadien s'est déprécié de 0,16 cent US à 101,60 cents US.

Certains médias ont rapporté mardi que l'Espagne pourrait bientôt demander officiellement un sauvetage financier, ce qui n'a pas manqué d'attirer l'attention des investisseurs, même si le premier ministre du pays a minimisé les attentes.

«Les investisseurs ne sont toujours pas convaincus qu'ils en font assez pour se sortir du bois», a estimé Jim Muir, directeur chez Fraser Mackenzie à Toronto.

Par ailleurs, le gouvernement grec est en discussion avec ses inspecteurs de dette au sujet de ses plus récentes mesures d'austérité. Si les inspecteurs refusent d'approuver les mesures, la Grèce pourrait être privée de la prochaine tranche de fonds de son sauvetage, un développement qui pourrait déboucher sur sa sortie de la zone euro.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a échappé 32,75 points à 13 482,36 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a pris 6,51 points à 3120,04 points et que l'indice élargi S&P 500 a gagné 1,26 point à 1445,75 points.

À Toronto, les différents secteurs ont terminés sur une note mitigée. Les actions des technologies de l'information ont réalisé le plus important gain, avec une hausse de 0,7 pour cent. L'action de Research In Motion (TSX:RIM) a gagné 46 cents, soit six pour cent, pour clôturer à 8,15 $.

Le cours du lingot d'or a délaissé son sommet de sept mois en rendant 7,70 $ US pour clôturer à 1775,60 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

Le prix du cuivre a pour sa part avancé de 1,6 cent US à 3,80 $ US la livre. Le cuivre est pratiquement considéré comme un indicateur économique en soi parce qu'il est utilisé dans un très grand nombre d'industries.

Les titres du secteur de l'énergie ont avancé de 0,08 pour cent, même si le cours du pétrole brut a cédé 59 cents US pour terminer à 91,89 $ US le baril à New York.

Le marché donne l'impression d'attendre les nouvelles données sur le marché de l'emploi aux États-Unis, qui doivent être publiées vendredi, avant de se donner une direction claire. Ces chiffres devraient aider les investisseurs à se faire une meilleure idée du portrait économique.

PLUS:pc