NOUVELLES
02/10/2012 02:30 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

Le mur d'une église de Jérusalem vandalisé par de présumés extrémistes juifs

JÉRUSALEM - Une inscription désobligeante envers les chrétiens a été découverte mardi sur un mur menant à l'église de la Dormition à Jérusalem, a annoncé le porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld.

L'inscription, «Jésus, fils de putain, tarif», a été effacée en milieu de matinée de ce mur de l'église construite sur le lieu où la Vierge Marie est morte, selon la tradition.

Le terme de «tarif» dirige l'enquête vers un groupe d'extrémistes juifs favorables aux colonies, qui ont déjà perpétré des attaques similaires contre des églises, des mosquées et des biens de l'armée israélienne. Le «tarif» désigne pour eux des politiques du gouvernement israélien en faveur des Palestiniens.

«Les actions de "tarif" sont contre la morale et les valeurs du judaïsme et causent un grand tort à l'État d'Israël», a déclaré le président israélien Shimon Peres lors d'une rencontre avec l'un des rabbins en chef du pays, dans le cadre de la fête juive de Souccot. «Il est interdit de nuire aux sites sacrés des religions», a ajouté Shimon Peres.

PLUS:pc