NOUVELLES
02/10/2012 11:14 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

L'Américain Alan Gross, emprisonné à Cuba, pourrait souffrir d'un cancer (avocats)

Un rapport médical obtenu par le biais des autorités cubaines suggère qu'Alan Gross, un Américain emprisonné depuis fin 2009 sur l'île pour espionnage, pourrait souffrir d'un cancer, ont annoncé ses avocats mardi.

Gross, 69 ans, a perdu 47 kilos depuis son incarcération en décembre 2009 et en plus de souffrir d'arthrite, une masse molle a été détectée dans son épaule droite, selon un communiqué du cabinet Perseus basé à Washington.

Les avocats d'Alan Gross assurent que cette possible tumeur représente "un risque potentiel pour sa vie". Un radiologue américain, Alan Cohen, a été envoyé à Cuba pour ausculter Alan Gross.

"Une masse molle découverte dans le corps d'un adulte qui a perdu beaucoup de poids doit être considérée comme une tumeur maligne, à moins qu'on ne puisse prouver qu'elle reste une tumeur bénigne", a déclaré le Dr Cohen.

"Cette masse découverte dans l'épaule droite de M. Gross doit être analysée, elle représente un risque potentiel pour sa vie, à moins qu'il ne puisse bénéficier d'une IRM (imagerie par résonance magnétique) ou d'une biopsie, de préférence dans un hôpital américain, immédiatement", a ajouté le médecin.

Les autorités médicales cubaines affirment de leur côté qu'Alan Gross ne souffre que d'un gros hématome, qui devrait se résorber d'ici quelques mois, selon le Dr Cohen.

L'épouse du prisonnier, Judy, se dit quant à elle "très en colère", toujours dans le communiqué transmis par le cabinet d'avocats Perseus. Elle demande au gouvernement cubain de laisser son mari se faire soigner "avant qu'il ne soit trop tard".

M. Gross avait été arrêté en décembre 2009 à La Havane pour "atteinte à la sécurité de l'Etat" pour avoir remis du matériel de communication par satellite illégal à des opposants, selon les autorités cubaines.

Il a été reconnu coupable "d'actes contre l'indépendance ou l'intégrité territoriale" de Cuba en mars 2011 et condamné à 15 ans de prison.

jz/bdx/mdm

PLUS:afp