NOUVELLES
02/10/2012 09:09 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

La renommée de BlackBerry arrive maintenant en queue de peloton

TORONTO - La renommée du nom «BlackBerry» s'est effondrée depuis un an, passant de la 56e à la 93e place sur un total de 100 au palmarès compilé par la firme Interbrand.

Les trois premières places du rapport «Best Global Brands» sont occupées par Coca-Cola, Apple et IBM.

Apple est passée de la 8e à la 2e place grâce à ce qu'Interbrand a appelé des «ventes étincelantes» autant sur les marchés développés que les marchés émergents.

Le nom BlackBerry était passé de la 54e à la 56e place en 2010, comparativement à la 63e place en 2009.

Interbrand a souligné que les expéditions de BlackBerry sont en recul de 41 pour cent depuis un an et que la part de marché de la marque ne se chiffre plus qu'à 4,8 pour cent à travers le monde, contre 11,5 pour cent il y a un an.

Les produits récemment lancés par Research In Motion n'ont reçu qu'un accueil tiède et la compagnie tarde à mettre en marché des produits comme le BlackBerry 10.

«Pour survivre, la marque doit clairement faire la preuve de sa pertinence et de sa valeur dans un marché du téléphone intelligent aussi surchargé que celui d'aujourd'hui, a dit Alfred DuPuy, de la firme Interbrand Canada. Si BlackBerry peut offrir une expérience véritablement nouvelle pour les professionnels en déplacement d'aujourd'hui, ça enverra le message que la compagnie est dévouée au marché du commerce électronique interentreprises (B2B) qui était à l'origine de son succès.»

Par ailleurs, une étude rendue publique lundi par la firme de recherche Kantar Worldpanel prévient que les téléphones intelligents utilisant le système d'exploitation Windows sont sur le point de ravir la troisième place à Research in Motion (TSX:RIM) en Europe.

La firme attribue notamment ce phénomène à la popularité de téléphones de bas de gamme, comme le Nokia 610, dans des marchés comme l'Italie et la France.

L'analyste Dominic Sunnebo prédit que les téléphones utilisant Windows profiteront du lancement imminent de Windows 8 pour se hisser en troisième position en Europe, probablement d'ici la fin de l'année.

La système iOS d'Apple avait perdu 4,3 pour cent de sa part de marché à travers l'Europe avant le lancement du iPhone 5. La firme s'attend toutefois à ce que les données du mois prochain témoignent d'un revirement marqué de la situation.

PLUS:pc