NOUVELLES
02/10/2012 10:23 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

La population âgée de 80 ans en voie de quadrupler d'ici 2046 au Québec

QUÉBEC - Une étude de l'Institut de la statistique du Québec laisse croire qu'une progression plus ou moins importante de l'espérance de vie pourrait avoir une effet sur le vieillissement de la population.

Les données statistiques montrent que le nombre de personnes âgées de 65 ans doublera entre 2006 et 2031. L'espérance de vie pourrait jouer un rôle dans la composition de la population.

Les tendances de mortalité, surtout chez les personnes de 80 ans et plus, pourraient faire en sorte de multiplier par quatre le nombre de personnes plus âgées. L'espérance de vie étant rehaussée et devant continuer de l'être, les plus de 80 ans auront quadruplé de 2006 à 2046.

Par ailleurs, l'étude révèle aussi que les personnes âgées de 55 ans effectuent plus du tiers des heures de bénévolat au Québec. En 2010, selon les données de l'Enquête canadienne sur le bénévolat, 600 000 bénévoles québécois âgés de 55 ans et plus ont consacré plus de 107 millions d'heures aux groupes et aux organismes.

Le désir de contribuer à la société et de mettre à profit ses compétences sont les principaux motifs invoqués pour justifier leur engagement.

Au chapitre de la vie conjugale, le quart des divorcés se remarie selon les tendances de 2008 alors que les personnes qui perdent un conjoint sont moins enclines à refaire leur vie. Seulement 7 pour cent des veufs et 3 pour cent des veuves se remarient.

Les hommes qui optent pour un nouveau mariage choisissent souvent une femme plus jeune. Ainsi, 24 pour cent des divorcés et 32 pour cent des veufs se marient avec une femme plus jeune d'au moins dix ans. Et plus de la moitié des hommes et des femmes qui se remarient le font avec une personne qui a elle aussi déjà vécu la dissolution d'un précédent mariage.

-

PLUS:pc