Ève Landry : la nouvelle méchante préférée des Québécois (ENTREVUE/PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
VE LANDRY
Courtoisie

Après seulement trois épisodes d'Unité 9, le personnage d'Ève Landry se fait déjà détester par plus d'un million de téléspectateurs. Figure marquante de la rentrée, l'actrice se rendra à Cannes dans quelques jours afin de présenter la série dans un événement rassemblant des producteurs du monde entier, le MIPCOM.

Née en 1985 à St-Pascal-de-Kamouraska et diplômée du Conservatoire d'art dramatique de Montréal en 2007, Ève Landry a bien failli ne jamais jouer Jeanne dans le succès télé de l'automne.

«Après avoir auditionné pour le rôle de la plus jeune détenue, interprétée par Sarah-Jeanne Labrosse, on m'a demandé d'essayer avec Jeanne. En lisant le texte, j'ai tout de suite compris le personnage. Je me suis servi d'une espèce de rage et d'un côté rough que j'ai au fond de moi. J'ai tout donné pour l'avoir!»

Ève Landry dans «Unité 9»
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Malgré le risque d'être marquée au fer rouge par son rôle dans Unité 9, l'actrice fait confiance au destin et profite de la richesse de son personnage. «Tant qu'à jouer les petites secrétaires de service plates que les gens ne remarquent pas, je préfère jouer les grosses junkies sales. J'attire ce genre de rôles là avec mon look et mon attitude. Éventuellement, je laisserai pousser mes cheveux, je deviendrai une femme exemplaire et je jouerai les madames, mais pour l'instant, je tripe.»

Malgré ce que les téléspectateurs pensent de Jeanne pour l'instant, la jeune femme est convaincue qu'ils finiront par s'y attacher. «Les gens savent qu'elle ne peut pas être juste méchante. Jeanne fait chier Marie parce que sa présence l'empêche d'être avec Shandy, la femme de sa vie. Si Shandy ne vit pas avec elle, elle n'a pas d'affection et dans ce temps-là, elle va mal. Jeanne sait que Shandy couraille et qu'elle pourrait la perdre. C'est pour ça qu'elle se bat.»

N'hésitant pas à mettre de l'avant la loyauté de la prisonnière, Ève Landry ne connaît pourtant pas la nature du crime commis par son personnage. «Elle a écopé de cinq ans de prison, mais je ne sais pas encore pourquoi. Plus la série va avancer, plus on va savoir dans quoi elle trame, d'où elle vient, ce qu'elle a vécu et pourquoi elle n'a confiance en personne. Quand on apprend ce qu'elle a vécu, on ne l'excuse pas, mais on finit par la comprendre.»

En plus de se voir offrir la chance de marcher sur la Croisette, la comédienne a appris la semaine dernière qu'elle jouera une prostituée dans Le Chant de Sainte Carmen de la Main, ce printemps au TNM, avec les mêmes créateurs à qui l'on doit le théâtre musical Belles-Soeurs. «Je capotais ma vie en apprenant que j'allais jouer dans le chœur. J'ai fait des années de chant, de danse et de comédies musicales quand j'étais plus jeune. Je suis une fan finie de Daniel Bélanger et Sainte Carmen est une de mes pièces préférées de Michel Tremblay. Les choses vont réellement bien pour moi ces temps-ci!»

Sur le web

Unité 9 (TV Series 2012) - IMDb

Unité 9 Saison 1 / Épisode 3 - TOU.TV

Unité 9, un 9 sur 10 | Hugo Dumas | Hugo Dumas