NOUVELLES
02/10/2012 05:46 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

Du miel en abondance cette saison au Bas-Saint-Laurent

La récolte de miel est l'une des meilleures en 20 ans pour certains apiculteurs du Bas-Saint-Laurent. L'été sec et doux qu'a connu la région a fait le bonheur des producteurs.

Selon Mireille Lechasseur, du Château blanc de Rimouski, la production de miel dépend des fleurs sauvages, de la façon dont les coupes de fourrage sont faites, des activités agricoles et des fleurs que plantent les gens.

Au Vieux moulin de Sainte-Flavie également, le miel coule à flots. Normand Tremblay vient de connaître sa meilleure récolte en 20 ans.

« Pas beaucoup de pluie, donc les abeilles pouvaient travailler tous les jours. Un été aussi pas trop sec, parce qu'il y avait quand même des belles rosées le matin. Il y a peut-être juste à la toute fin de l'été où la production a décliné mais la récolte était déjà faite. » -Normand Tremblay, apiculteur

Un ennemi bien réel : le varroa

Même si les ruches débordent d'abeilles saines, rien ne garantit une situation similaire l'an prochain.

Certaines années, le varroa, un parasite, décime jusqu'à 30 % des ruches. Et rien ne permet de prédire les ravages qu'il fera d'une année à l'autre.

À preuve, l'année dernière a été catastrophique pour la récolte du miel de Normand Tremblay. « Ç'avait été notre pire à vie, alors voyez comme les années peuvent se suivre et ne pas se ressembler. »

Mireille Lechasseur évoque un équilibre très fragile. « Une ruche peut virer bourdonneuse si je peux dire, avoir moins d'ouvrières et plus de bourdons. Donc là, la production arrête, la reine, on doit la changer donc on perd la production de miel.  »En attendant de connaître ce qui les attend l'an prochain, ces apiculteurs profitent du travail de leurs ouvrières bourdonnantes.

D'après le reportage de Luc Tremblay

PLUS: