NOUVELLES
02/10/2012 04:42 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

Contentieux sur Northern Gateway: vaine rencontre entre Clark et Redford

CALGARY - La rencontre entre les premières ministres de la Colombie-Britannique et de l'Alberta, lundi, qui visait à instaurer un dialogue sur le contentieux entre les deux provinces sur le projet de pipeline Northern Gateway, n'a pas permis d'évolution.

Au sortir de la rencontre qui n'a duré qu'une vingtaine de minutes, à Calgary, la première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, a répété que le projet de 6 milliards $ de la compagnie Enbridge (TSX:ENB) provoquait dans sa province des craintes environnementales. Elle a ajouté que sa province réclamait encore une partie des revenus que générera le pipeline.

Son homologue Alison Redford a maintenu sa position, affirmant qu'il n'était pas question pour l'Alberta de partager les revenus puisque la ressource naturelle appartient aux Albertains. À son avis, la proposition de Mme Clark revient à une réécriture de la Constitution canadienne.

Mme Redford assure que de toute façon, le Canada en entier profitera des revenus de Northern Gateway.

Le pipeline Northern Gateway transporterait du bitume des sables bitumineux de l'Alberta vers la côte de la Colombie-Britannique, où il serait chargé à bord de pétroliers à destination de l'Asie. Les gens qui habitent le long du trajet et de la côte de la Colombie-Britannique craignent l'impact de déversements éventuels, mais les partisans du projet font valoir qu'il est nécessaire pour diversifier les capacités d'exportation du Canada.

-

PLUS:pc