Huffpost Canada Quebec qc

Le Conseil de presse blâme Richard Martineau et le Journal de Montréal

Publication: Mis à jour:
RICHARD MARTINEAU
Courtoisie

Le Conseil de presse du Québec retient une plainte contre le chroniqueur Richard Martineau et blâme le Journal de Montréal pour son manque de collaboration.

Dans une décision rendue le 21 septembre dernier, le Conseil de presse retient la plainte déposée par Maxime Dufour à la suite de la chronique intitulée «La CLASSE ou la CASSE?» de M. Martineau.

Le plaignant dénonçait une inexactitude de fait lorsque M. Martineau prêtait les propos suivants aux représentants de la CLASSE: «Nous sommes des citoyens responsables, nous appuyons seulement le vol et le vandalisme, pas les agressions physiques...». Maxime Dufour rappelle que la CLASSE n'a jamais cautionné le vol ou le vandalisme.

«Il justifie son affirmation en présentant une citation qu’il invente de toutes pièces, induisant ainsi le lecteur en erreur», déplore le Conseil de presse. L'organisme retient donc la plainte pour «information inexacte, propos discriminatoires et préjugés».

L'organisme écorche aussi le Journal de Montréal pour son refus de collaborer, ayant refuser de répondre à la plainte. Il faut dire que Quebecor a quitté le Conseil de presse en juin 2010 en dénonçant son préjugé défavorable envers ses médias.

Le Conseil de presse rappelle que lorsqu'une plainte est retenue, l'entreprise de presse prise en défaut «a l'obligation morale de la publier ou de la diffuser».

MAJ: Richard Martineau a répondu mercredi au blâme du Conseil de presse.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

La décision du CPQ
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction