NOUVELLES
02/10/2012 04:56 EDT | Actualisé 02/12/2012 05:12 EST

C1 - Exploit du Bate Borisov qui s'offre le Bayern Munich

Après la victoire surprise à Lille (3-1), le Bate Borisov a réalisé l'exploit d'accrocher le Bayern Munich à son tableau de chasse (3-1), mardi soir à Minsk, pour s'installer seul en tête du groupe F de la Ligue des champions.

En infligeant sa première défaite de la saison au géant bavarois, le Bate a en poche les six points possibles et, même si le chemin est encore long, se pose en sérieux candidats à l'un des deux billets qualificatifs pour les huitièmes de finale.

"C'est un résultat sensationnel pour nous!", se réjouissait l'attaquant Aleksandr Hleb. Mais le Bayern reste favori du groupe, nous on prend les matches les uns après les autres".

Stoppé dans sa série de neuf victoires de rang toutes compétitions confondues, le Bayern se retrouve même relégué à la 3e place du groupe par le FC Valence qui, à la faveur de sa victoire sur Lille (2-0), présente une meilleure différence de buts.

"On les a mis sous pression permanente mais on doit accepter la victoire de l'adversaire, a concédé Jupp Heynckes, le coach bavarois. Je savais déjà avant le match qu'on affrontait un très bon adversaire. Et il faut savoir saisir ses chances pour avancer".

Dominé assez nettement dans le jeu, les Bélarusses ont donné une leçon de réalisme et de bravoure défensive.

Le premier but du Bate est intervenu alors que le Bayern tissait sa toile. Un contre rapidement joué, un peu de réussite et Pavlov se retrouvait seul pour fusiller Neuer (23) d'une frappe en pivot.

Les regrets étaient alors encore plus grands d'avoir vu Kroos rater l'ouverture du score 10 minutes plus tôt après avoir volé le ballon à Likhtarovic, dribblé le gardien pour finalement voir sa frappe repoussée par un montant.

Mais le tableau d'affichage était favorable au Bate qui défendait cet avantage bec et ongles en dressant un rempart bleu parfois rugueux devant leur gardien Gorbunov. Et pour la première fois de la saison, le Bayern était mené au score à la pause!

De retour des vestiaires, les Allemands ont continué de pousser. Le coach Jupp Heynckes a tenté de donner un peu de jus en faisant entrer successivement Shaqiri puis Pizarro, en pointe à la place de Mandzukic, et enfin Schweinsteiger qui avait laissé sa place dans le onze à Martinez.

Mais sans succès. Au contraire. Neuer, qui avait sauvé le 2-0 d'une parade devait finalement s'incliner sur une frappe de Rodionov qui avait perforé la défense après un une-deux.

Ribéry, après une première frappe qui touchait du bois (83), trouvait enfin la clé du verrou bélarusse dans le temps additionnel (90+1). Espoir de courte durée puisque Bressan enfonçait le clou en trompant Neuer pour la troisième fois (90+4).

sg/gd/jmt

PLUS:afp