Les antioxydants font la manchette dans toutes les sections santé du Web, des magazines et des bulletins télévisés. Tout le monde est d’accord pour confirmer les vertus protectrices des antioxydants contre plusieurs maladies (cardiovasculaires, diabète, cancer, etc.)

Plusieurs chercheurs n’ont pas hésité à conseiller à la population d’ingérer des suppléments d’antioxydants, comme moyen de prévention.

La folie des antioxydants est maintenant partout, et voilà que d’autres experts pensent que des effets négatifs potentiels d’une prise élevée de ces produits doivent être nommés et étudiés.

Ainsi, selon des propos rapportés par www.extenso.org, des études démontrent que la consommation massive de bêta-carotène chez les fumeurs pourrait augmenter les risques de cancer du poumon.

Une autre étude, effectuée auprès de 13 000 personnes (hommes et femmes de 35 à 60 ans) consommant quotidiennement des suppléments d’antioxydants, démontrerait que l’effet est maximal à faible dose seulement, et uniquement chez les hommes.

Les femmes qui ont déjà une quantité adéquate d’antioxydants dans leur organisme ne gagneraient rien à prendre des suppléments. On parle d’un « effet seuil ».

Toutes les études dressent cependant un tableau similaire qui mènerait à cette conclusion : la supplémentation d’antioxydants à fortes doses nuirait carrément aux gens en phase pré-cancer (sans symptôme) et serait tout bonnement inutile pour les autres.

Donc, peu importe la situation, une dose modérée est requise.

Loading Slideshow...
  • 1er mythe: le sel de mer est meilleur que le sel de table

    Les deux sels ont la même valeur nutritionnelle, et le marketing est pour beaucoup dans ce qu'on entend dire au sujet du sel. Le sel de mer a un meilleur goût - ce qui veut dire qu'on en utilise moins - et le sel doit, quoi qu'il en soit, être utilisé avec parcimonie. C'est-à-dire en moindre quantité que dans nos habitudes alimentaires. En fait, le sel est le dernier gros problème montré du doigt dans nos sociétés, responsable de la haute pression et des maladies cardio-vasculaires. Alors, que ce soit du sel de mer ou du sel de table... Vous en utilisez trop de toutes façons.

  • 2e mythe: Le soda diète ne peut pas faire de mal

    Le problème vient des édulcorants comme le sucralose ou l'aspartame, qui trompent l'estomac en augmentant l'appétit. À terme, vous aurez <em>encore plus</em> envie de goût sucré. Les études le disent: trois boissons «diètes» par jour et vous augmentez de 40% vos risques d'obésité. Sans oublier les autres problèmes de santé que peuvent causer certains édulcorants chimiques, selon certaines études. La recherche suit son cours mais, en attendant, pourquoi ne pas boire un jus de fruit naturel coupé avec de l'eau, ou du jus de citron dans de l'eau fraîche?

  • 3e mythe: les aliments sans gras sont meilleurs pour la santé

    Dans les années 90, les aliments sans gras avaient la côte dans les supermarchés. On croyait que couper dans le gras faisait perdre du poids. Et on a remplacé le gras (qui donne du goût) par le sucre. Erreur! Les calories du sucre sont «vides», c'est-à-dire qu'elles n'ont aucune valeur nutritionnelle et ne «remplissent» pas l'estomac. De plus, le bon gras et son impact positif sur la santé (des noix et de l'huile de canola par exemple) est à présent prouvé. Faites le tri entre le bon et le mauvais gras: évitez les gras saturés, et offrez-vous des collations à base de noix diverses.

  • 4e mythe: les boissons énergétiques sont meilleures que le soda

    Avec des noms comme Red Bull, Full Throttle, Rock Star et Monster, vous vous sentez comme Terminator après en avoir bu un! Oui, il y a des vitamines dans ces boissons, mais attention à la dose de sucre. Celle-ci équivaut bien souvent à 17 cuillères à table par portion, soit 68g, soit 280 calories.. sachant que vous devez vous limiter à 40 grammes maximum de sucre par jour. Si vous voulez des vitamines, mangez des fruits: elles seront mieux absorbées par le corps grâce aux fibres. Quant à l'énergie, une tasse de café sans sucre fait l'affaire.

  • 5e mythe: le granola est bon pour la santé

    Le granola est fait de céréales ce qui, en soi, est bon pour la santé. À condition qu'il ne s'agisse QUE de céréales! Ce qui n'est JAMAIS le cas. Le problème est que, dans le granola vendu dans le commerce, se rajoutent toutes sortes d'ingrédients: du sucre bien sûr, camouflé dans les fruits séchés et les noix, mais aussi de l'huile. Bref, du gras et du sucre. Attention donc aux calories cachées; lisez bien la liste des ingrédients et ne faites pas du granola votre déjeuner quotidien.