NOUVELLES
02/10/2012 04:36 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

Alcoolisme: une tribu Sioux du Nebraska déboutée en cour fédérale

LINCOLN, États-Unis - Un juge fédéral américain a débouté une tribu amérindienne qui imputait l'alcoolisme chronique sévissant dans une réserve pauvre du Dakota du Sud aux brasseurs et commerçants voisins, mais il n'a pas fermé la porte à des poursuites devant la justice régionale.

La tribu des Sioux Oglala dirige la réserve de Pine Ridge, où l'alcool est interdit depuis 1832, mais la plainte vise quatre magasins situés dans le minuscule village de Whiteclay jouxtant la réserve, qui ont vendu l'équivalent de 4,3 millions de canettes de bière l'an dernier.

«Il ne fait pas de doute que l'alcool vendu à Whiteclay contribue significativement à la situation tragique dans la réserve, et les défendeurs pourraient, ou devraient, en faire plus pour tenter d'améliorer cette situation pour les membres de la tribu», a souligné le juge John Gerrard du tribunal fédéral de Lincoln, dans le Nebraska. «Mais ce n'est pas la même chose que de dire que le tribunal fédéral est compétent pour leur ordonner de le faire.»

La tribu accusait les magasins et brasseurs de Whiteclay d'avoir vendu de l'alcool aux résidants de Pine Ridge en sachant qu'ils le boiraient ou le revendraient dans la réserve.

La réserve comprend notamment le comté de Shannon, le troisième secteur le plus pauvre des États-Unis, selon le recensement. Près de la moitié de la population y vit sous le seuil de pauvreté. Un nouveau-né sur quatre souffre du syndrome d'alcoolisme foetal et l'espérance de vie moyenne y est de 45 à 52 ans, comparativement à 77,5 au niveau national.

L'un des commerçants de Whiteclay, Vic Clarke, qui fait office de porte-parole du village, a déploré que la plainte ne vise pas aussi d'autres localités voisines où l'on vend de l'alcool aux Amérindiens. M. Clarke a suggéré que la tribu devrait légaliser l'alcool.

PLUS:pc