NOUVELLES
01/10/2012 11:04 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

USA: Mitt Romney attaque Obama sur le "maelstrom" du Moyen-Orient

Le candidat républicain à la Maison Blanche, Mitt Romney, a accentué lundi ses attaques sur la politique étrangère du président Barack Obama, accusé de passivité face au "maelstrom" qui agite le Moyen-Orient.

"Notre pays semble être à la merci des événements plutôt qu'en train de les forger", écrit Mitt Romney dans une tribune publiée par le quotidien Wall Street Journal.

"Et c'est dangereux. Si le Moyen-Orient s'enfonce dans le chaos, si l'Iran se dirige vers le nucléaire, ou si la sécurité d'Israël est atteinte, l'Amérique pourrait être entraînée dans le maelstrom", explique le républicain.

Après une campagne centrée principalement sur l'économie, Mitt Romney évoque de plus en plus dans ses interventions la politique étrangère, perçue comme un point fort du président, mettant en garde les électeurs contre un affaiblissement de la puissance américaine dans le monde après les récentes violences anti-américaines dans plusieurs pays du monde arabe.

Son camp a notamment attaqué à plusieurs reprises le président sur sa gestion de l'attaque où quatre Américains, dont l'ambassadeur Christopher Stevens, ont été tués à Benghazi, dans l'est de la Libye, le 11 septembre.

L'attaque a depuis été qualifiée de "terroriste" par l'administration, bien que le mot n'ait pas été employé dans les premiers jours suivant les violences.

Le dossier du nucléaire iranien est aussi fréquemment cité par Mitt Romney, qui a reproché à Barack Obama de n'avoir pas rencontré le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, à New York la semaine dernière en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. Le président n'a rencontré aucun dignitaire étranger cette semaine-là.

"Quand nous disons qu'un Iran avec des capacités d'armes nucléaires est inacceptable, tout comme l'instabilité régionale qui l'accompagnerait, il faut forcer les ayatollahs à nous croire", avertit Mitt Romney, qui veut "restaurer notre crédibilité avec l'Iran".

Les deux candidats s'affronteront mercredi pour la première fois à la télévision, dans un débat consacré à la politique intérieure et l'économie. Un débat sur la politique étrangère aura lieu le 22 octobre à Boca Raton, en Floride (sud-est).

mk/ico/bdx

PLUS:afp