NOUVELLES
01/10/2012 08:29 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

Obama honore la mémoire d'un célèbre dirigeant syndical hispanique

Le président Barack Obama va inscrire au registre des monuments nationaux américains une propriété en Californie (ouest) liée au dirigeant syndical agricole César Chavez, icône des droits de la minorité hispanique, a annoncé lundi la Maison Blanche.

M. Obama, à nouveau lancé dans une course à la Maison Blanche où le soutien des minorités pourrait s'avérer déterminant, a prévu de se rendre le 8 octobre à Keene, à 180 km au nord de Los Angeles.

Sur place, au lieu dit "La Paz", il "annoncera la création du Monument national César Chavez", a précisé la Maison Blanche. Cet endroit sera donc géré par le service fédéral des parcs nationaux (NPS) qui administre déjà près de 400 sanctuaires naturels ou historiques américains.

"La Paz", dans le comté rural de Kern, au sud de la fertile vallée centrale de Californie, première région agricole des Etats-Unis, fut le quartier général du syndicat "United Farm Workers" (UFW) fondé par Chavez aux côtés de la militante Dolores Huerta, mais aussi son lieu d'habitation et l'endroit où il est enterré.

César Chavez, né aux Etats-Unis en 1927 dans une famille d'origine mexicaine et mort en 1993, fut le porte-voix des ouvriers agricoles et un avocat des droits des Hispaniques. A ce titre, il est révéré par cette minorité dont le poids électoral va croissant aux Etats-Unis.

"César Chavez a donné partout une voix aux salariés pauvres et sans attaches", a affirmé M. Obama, en se félicitant que l'épicentre de son combat, une fois désigné sanctuaire national, permette de "préserver et partager son héritage pour les générations à venir".

En 2008, M. Obama avait été porté au pouvoir par une forte mobilisation des minorités, notamment les Hispaniques qui avaient été 66% à le préférer à son adversaire républicain. Ce soutien ne s'est que peu érodé depuis, selon les sondages.

Depuis qu'il a pris ses fonctions, M. Obama a créé trois autres monuments nationaux, dont Fort Monroe et Chimney Rock, respectivement situés en Virginie (est) et au Colorado (ouest), deux Etats potentiellement cruciaux dans la perspective de l'élection du 6 novembre.

tq/lor

PLUS:afp