NOUVELLES

Obama et Romney préparent leur face-à-face de mercredi soir

01/10/2012 08:36 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

HENDERSON, États-Unis - Les deux candidats à l'élection présidentielle américaine, Barack Obama et Mitt Romney, se préparaient lundi pour le premier débat consacré à la politique intérieure, qui va les opposer mercredi à Denver. Le candidat républicain espère en profiter pour renverser la tendance en sa faveur, alors que les sondages donnent pour l'instant l'avantage au président sortant.

M. Obama a réuni lundi ses principaux conseillers à Henderson, une petite station balnéaire du Nevada située au bord d'un lac. Pour sa part, Mitt Romney a prévu de se préparer dans le Massachusetts, où il a aussi passé la majeure partie du week-end à travailler avec son équipe de campagne.

À cinq semaines de l'élection du 6 novembre, Mitt Romney accuse un retard sur Barack Obama dans une grande partie des neuf États qui détermineront le résultat de la course à la Maison-Blanche. Les trois débats prévus au mois d'octobre donnent à l'ancien gouverneur du Massachusetts une des meilleures occasions de la campagne pour marquer des points et convaincre l'opinion publique d'adhérer à sa vision de l'avenir du pays.

«Ce qui me préoccupe le plus, c'est d'avoir une discussion sérieuse sur ce que nous avons besoin de faire pour que le pays continue à prospérer, et rétablir la sécurité pour les Américains qui travaillent dur», a déclaré Barack Obama lors d'un rassemblement à Las Vegas dimanche soir. «C'est le débat qu'on mérite.»

Alors que les deux candidats se préparent pour un débat consacré à la politique intérieure, les républicains maintiennent la pression sur Barack Obama pour ce qui concerne les questions internationales, à savoir la gestion par son administration de l'attaque contre le consulat américain en Libye qui a entraîné la mort de l'ambassadeur et de trois autres Américains.

Dans une tribune publiée dans le «Wall Street Journal», Mitt Romney a de nouveau critiqué Barack Obama pour avoir qualifié l'attaque et les autres manifestations au Moyen-Orient d'«incidents de parcours».

«Notre pays semble être à la merci des événements plus qu'il ne les façonne», a écrit Mitt Romney. «Nous ne les faisons pas bouger dans une direction qui protège notre peuple et nos alliés.» Le candidat républicain a prévu de prononcer un discours de politique étrangère dans les semaines qui viennent.

Les deux candidats ont passé les derniers jours dans des États où l'issue du scrutin est incertaine, Mitt Romney dans le Colorado et Barack Obama dans le Nevada. Chacun d'eux avait juste un événement officiel prévu pendant son séjour, mais ils espéraient que leur seule présence dans ces États attirerait une couverture médiatique locale.

Barack Obama a quitté brièvement la station balnéaire du Nevada où il se préparait pour le débat, samedi soir, pour participer à un rassemblement dans une école secondaire de Las Vegas. La manifestation, qui a rassemblé 11 000 personnes, était notamment destinée à rassembler derrière lui les Hispaniques, qui peuvent constituer un soutien important pour le président dans le Nevada.

M. Obama a affirmé qu'il était «juste correct» dans les débats, tout en affirmant que son adversaire était «bon dans les débats».

Le candidat républicain à la vice-présidence, Paul Ryan, a réfuté l'idée voulant que Mitt Romney ait besoin de réaliser une performance déterminante mercredi soir, affirmant qu'il ne pensait pas qu'un seul événement puisse renverser complètement la vapeur.

Mais le gouverneur républicain du New Jersey, Chris Christie, un partisan de Mitt Romney, a estimé de son côté qu'après le premier débat, «toute la campagne va être chamboulée».

L'équipe de campagne du candidat républicain n'a pas caché que ce dernier s'était entraîné intensément pour les débats depuis plusieurs semaines. Le sénateur républicain de l'Ohio, Rob Portman, qui joue le rôle de Barack Obama lors de séances d'entraînement au débat, voyage fréquemment avec Mitt Romney et parfois, les deux hommes parlent ensemble à la presse.

De leur côté, les collaborateurs de Barack Obama n'ont pas dit quand et comment le président s'entraînait. Certains membres importants de son équipe de débatteurs, dont ses conseillers David Axelrod et David Plouffe, se sont rendus avec lui dans le Nevada à bord d'Air Force One. Pour les exercices de débat, c'est le sénateur du Massachusetts John Kerry, ancien candidat malheureux à la présidentielle, qui joue le rôle de Mitt Romney.

PLUS:pc