NOUVELLES
01/10/2012 08:36 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

Northern Gateway : rencontre tendue entre Christy Clark et Alison Redford

Les premières ministres Christy Clark de la Colombie-Britannique et Alison Redford de l'Alberta se sont rencontrées pendant une trentaine de minutes lundi sans trouver de solution à leur différend au sujet de pipeline Northern Gateway.

En juillet dernier, la première ministre Christy Clark a imposé cinq conditions pour que la province donne son accord au projet de pipeline entre les sables bitumineux de l'Alberta et le port de Kitiman en Colombie-Britannique.

Au lendemain de cette annonce, Alison Redford avait rétorqué qu'il n'était pas question que l'Alberta se plie aux conditions de sa voisine.

Mercredi dernier, Christy Clark a envoyé une lettre à Alison Redford lui signifiant qu'elle serait de passage à Calgary et lui proposant une rencontre.

Christy Clark a qualifié leur rencontre de courte à l'atmosphère tendue.

Les deux premières ministres n'arrivent pas à s'entendre sur la cinquième condition qui stipule que l'économie et les finances de la Colombie-Britannique doivent bénéficier du projet proposé à la hauteur des risques auxquels la province, son environnement et ses contribuables s'exposent.

« Je lui ai donné l'occasion plus d'une fois pendant la rencontre de dire que les redevances étaient exclues de la discussion et elle ne l'a jamais saisie. Vous pouvez comprendre que pour une Albertaine et la première ministre de l'Alberta, la discussion est condamnée d'avance », a expliqué Alison Redford après la rencontre.

Cette dernière ajoute qu'il est clair que, puisque Victoria impose des conditions, c'est à Christy Clark de trouver une solution.

Les deux premières ministres ont convenu de poursuivre leurs discussions quand l'occasion se présentera.

PLUS: