NOUVELLES
01/10/2012 12:33 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

Lock-out: Gretzky demeure optimiste et croit à un règlement d'ici le 1er janvier

TORONTO - La Merveille demeure optimiste quant au conflit de travail dans la LNH.

Wayne Gretzky a déclaré qu'il croit que l'actuel lock-out dans la ligue prendra fin avant la Classique hivernale entre les Red Wings de Detroit et les Maple Leafs de Toronto.

«Je crois au plus profond de moi, peut-être parce que je suis un grand fan de hockey, qu'ils joueront d'ici le 1er janvier, a déclaré Gretzky pendant une période de questions et réponses lors d'une discussion sur les finances personnelles. Je pense que l'étape la plus difficile a été franchie lors de la dernière négociation (en 2004) quand les joueurs ont accepté un plafond salarial.

«Maintenant qu'il y a un plafond salarial et un partage des revenus, je les vois trouver un accord et jouer au hockey cette année.»

Les Red Wings et les Maple Leafs doivent disputer un match extérieur au stade de Michigan à Ann Arbour pour le Nouvel an.

Gretzky s'est montré réticent à analyser les négociations en cours parce qu'il n'est pas directement impliqué.

«La seule chose que je dirai, c'est que les gens au bureau du commissaire, Donald Fehr et l'Association des joueurs sont tous des personnes très intelligentes, a déclaré Gretzky. Il s'agit de s'asseoir et de conclure une entente.»

Gretzky, membre du Temple de la renommée et ancien copropriétaire des Coyotes de Phoenix, estime que le fossé entre la ligue et ses joueurs est plus petit qu'en 2004, lorsque la LNH a perdu une saison complète.

«Je pense qu'en 2004, nous avons changé tout le portrait, a-t-il poursuivi. Les propriétaires voulaient obtenir une sorte de partage des revenus et, une fois que nous en sommes arrivés à un partage des revenus, le point le plus difficile selon moi était surmonté.

«Maintenant, les deux parties doivent s'entendre sur le chiffre que leur semble équitable.»

PLUS:pc