NOUVELLES
01/10/2012 04:44 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

Les médecins égyptiens en grève partielle pour dénoncer le manque de ressources

LE CAIRE, Égypte - Le syndicat des médecins égyptiens a annoncé lundi que les médecins du pays avaient lancé une grève partielle et n'assuraient plus de services non urgents dans les hôpitaux publics, pour protester contre leur maigre salaire et le délabrement des établissements de santé.

Mohammed Abdel-Hamid, porte-parole du syndicat des médecins, a déclaré que plus de 70 pour cent des hôpitaux publics du pays avaient participé à la grève.

Les services de santé égyptiens souffrent de plusieurs années de négligence et de corruption. Le salaire de base d'un médecin égyptien est de 42 $ US par mois.

M. Abdel-Hamid a indiqué que dans l'hôpital où il travaille, la salle des urgences s'est retrouvée à court de médicaments antidouleur il y a un mois à cause d'un manque de ressources.

Les médecins ont déclenché une grève partielle après l'échec des négociations avec le gouvernement sur une hausse du budget de la Santé, a indiqué M. Abdel-Hamid.

Les autorités gouvernementales n'étaient pas disponibles lundi pour commenter la situation.

PLUS:pc