NOUVELLES
01/10/2012 07:18 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

Le bilan de l'OMC en matière de négociations commerciales a pu être décevant (Lamy)

Le directeur général de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), Pascal Lamy, a reconnu lundi à Washington que son institution avait pu être décevante en matière de négociations internationales mais qu'elle avait fait des progrès sur plusieurs autres points.

"Si la fonction de négociation de l'OMC a pu être, disons, décevante récemment, l'Organisation est devenue plus efficace dans d'autres domaines", a déclaré M. Lamy lors d'un discours à la Brookings Institution, cercle de réflexion réputé de la capitale américaine.

M. Lamy faisait là référence à l'enlisement persistant des négociations internationales lancées en 2001 sous l'égide de l'OMC à Doha afin de libéraliser davantage le commerce international.

Il a cité "la surveillance, le suivi et les comptes-rendus sur l'évolution" des politiques commerciales dans le monde, comme les points sur lesquels son organisation avait progressé.

De plus, a-t-il dit, "le système de règlement des différends de l'OMC reste le mécanisme le plus efficace de sa catégorie".

"Je sais que certains avocats de Washington n'ont pas toujours été contents des résultats produits par Genève (le siège de l'OMC, ndlr), mais le fait que les Etats-Unis soient le participant le plus actif à ce mécanisme est un indice factuel de la confiance que l'Etat américain et les entreprises américaines nous font pour résoudre efficacement leurs différends commerciaux", a-t-il dit.

Selon lui, "il n'y a rien d'étonnant à ce que (l'OMC ait déjà) reçu presque trois fois plus de plaintes cette année qu'en 2011".

L'OMC est notamment chargée d'instruire le dossier fleuve des plaintes croisées entre Boeing et les Etats-Unis d'un côté et l'Union européenne et Airbus de l'autre.

mj/sl/lor

PLUS:afp