NOUVELLES
01/10/2012 01:18 EDT | Actualisé 30/11/2012 05:12 EST

L'agresseur présumé de Lindsay Lohan relâché

Un jeune homme arrêté pour voies de fait après que Lindsay Lohan eut déclaré qu'il l'avait violentée dans sa chambre d'hôtel a été relâché quelques heures plus tard faute de preuves contre lui, ont annoncé les autorités.

Christian LaBella, un résidant de la Californie âgé de 25 ans, a aussitôt déposé une plainte de harcèlement contre l'actrice, qui a fait de même contre lui.

En entrevue avec l'Associated Press, le relationniste de la jeune femme, Steve Honig, s'est dit outré que la police n'ait pas porté des accusations contre M. LaBella, qui a déjà travaillé comme adjoint pour un représentant de l'Illinois au Congrès américain.

Des représentants des forces de l'ordre ont raconté sous le couvert de l'anonymat que Christian LaBella avait été arrêté aux alentours de 6 h à la suite d'un appel d'urgence provenant de l'hôtel W situé au Union Square à Manhattan, où Lindsay Lohan avait apparemment déclenché l'alarme d'incendie.

Toujours selon les représentants, le jeune homme et la vedette s'étaient rencontrés quelques heures plus tôt dans une discothèque. Ils n'ont pas précisé si le duo se connaissait déjà. L'actrice a ramené M. LaBella dans sa chambre d'hôtel, mais les choses se sont gâtées lorsqu'elle a découvert des photos d'elle sur le téléphone de son invité et qu'elle s'est emparée de l'appareil.

Lindsay Lohan soutient que Christian LaBella l'a attrapée par le bras et l'a poussée alors que celui-ci assure qu'elle lui a arraché le cellulaire des mains. La star de Mean girls a été blessée, mais son état n'a pas nécessité d'hospitalisation, a indiqué M. Honig.

C'est la deuxième fois que la jeune femme de 26 ans a des démêlés avec la justice à New York en peu de temps. La semaine dernière, elle a été accusée d'avoir heurté un piéton avec sa voiture à l'extérieur d'un bar et d'avoir ensuite pris la fuite. Elle a reçu une contravention et doit comparaître devant un tribunal le 23 octobre.

Son relationniste a affirmé qu'il s'attendait à ce que la cour décrète cette accusation sans fondement.

The Associated Press

PLUS: