NOUVELLES
01/10/2012 10:30 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

La Grèce prévoit une sixième année de récession en 2013

ATHÈNES, Grèce - La Grèce se prépare à entrer dans sa sixième année consécutive de récession avec une contraction prévue de l'économie de 3,8 pour cent en 2013, selon le projet de budget soumis lundi au Parlement.

Pour 2012, le gouvernement table sur une contraction d'environ 6,5 pour cent. Le chômage devrait encore grimper l'année prochaine, de 23,5 pour cent en moyenne en 2012 à 24,7 pour cent en 2013.

Le budget restera déficitaire, malgré les coupes massives dans les dépenses et les hausses d'impôts mises en place depuis 2010 en contrepartie de deux plans de sauvetage de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI).

Selon ce projet de budget, le déficit primaire du gouvernement — qui exclut les taux d'intérêt sur la dette publique existante — s'élèvera à 1,4 pour cent du produit intérieur brut (PIB) cette année, alors que les prévisions budgétaires tablaient sur un excédent de 1,1 pour cent.

Le déficit est évalué à 6,6 pour cent en 2012 et 4,2 pour cent en 2013, soit 8 milliards d'euros. Le budget 2013 prévoit 7,8 milliards d'euros de mesures d'économie, dans le cadre des 13,5 milliards de coupes et recettes fiscales exigés par les créanciers internationaux pour poursuivre le versement des prêts et éviter la faillite de la Grèce ainsi que son éventuelle sortie de la zone euro.

Sur les 7,8 milliards d'euros, 3,8 milliards proviendront de coupes dans les retraites et 1,1 milliard de réductions de salaire. La sécurité sociale, l'éducation et la défense seront également mises à contribution.

Le ministre des Finances Yannis Stournaras a élaboré le budget 2013 budget après des discussions avec les inspecteurs de la dette de la «troïka», qui comprend la Commission européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et le FMI.

PLUS:pc