NOUVELLES
01/10/2012 03:34 EDT | Actualisé 30/11/2012 05:12 EST

La CAQ réclame la publication du rapport d'Hydro sur Gentilly-2

Le porte-parole de la Coalition avenir Québec en matière de ressources naturelles, François Bonnardel, a demandé à la ministre Martine Ouellet de rendre public le rapport qu'Hydro-Québec lui a remis sur les coûts potentiels de la réfection de la centrale nucléaire.

« Avec les informations de ce rapport qui ont été coulées dans les médias, il est encore plus important que les parlementaires puissent questionner ses auteurs et entendre tous les intervenants du milieu », a-t-il indiqué.

« Si un consensus se dégage pour l'une ou l'autre des options, nous devrons absolument nous assurer auprès d'Hydro-Québec que le déclassement ou la réfection n'entraînera aucun dépassement de coûts et nous devrons préciser le plan de diversification économique pour la Mauricie et le Centre-du-Québec si la réfection s'avérait trop coûteuse », a ajouté M. Bonnardel.

Le député de Granby a par ailleurs réitéré sa demande pour la tenue d'une commission parlementaire sur l'avenir de Gentilly-2. Il souhaite que l'impact d'une fermeture pour les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec soit mis à l'étude.

Dès les premières semaines de son mandat, le gouvernement Marois a annoncé la fermeture de la centrale nucléaire, qui emploie plus de 800 travailleurs spécialisés.

Les opposants à la fermeture de Gentilly-2 estiment que le gouvernement aurait dû s'asseoir avec les groupes impliqués pour étudier la situation avant de prendre une décision.

Dimanche, des centaines de personnes ont manifesté à Bécancour, en Mauricie, contre la fermeture de la centrale nucléaire.

De son côté, la mairesse de Bécancour, Gaétane Désilets, souhaite toujours rencontrer la première ministre Pauline Marois. Cette rencontre pourrait toutefois ne pas avoir lieu avant cinq ou six semaines.

PLUS: