NOUVELLES
01/10/2012 04:46 EDT | Actualisé 30/11/2012 05:12 EST

Gaza: un groupe salafiste accuse le Hamas d'arrestations et de tortures

Un groupe salafiste de la bande de Gaza a accusé lundi le Hamas d'avoir arrêté et torturé six de ses membres, y compris son chef.

Le groupe Jaïch al-Oumma a annoncé dans un communiqué mettre fin au "blackout médiatique" concernant l'arrestation de son chef, le cheikh Ismaïl Hamid, aussi connu sous le nom de Abou Hafs al-Maqdissi.

"Il est détenu dans les cellules sombres du gouvernement du Hamas et soumis à de durs interrogatoires", a déclaré le groupe, précisant que cinq autres de ses membres étaient aussi aux mains du Hamas.

"Il n'y aura pas de compromis, le cheikh continuera le jihad et ses prêches et il ne sera pas l'objet de calculs politiques qui vont à l'encontre de nos droits et renforcent nos ennemis", a-t-il ajouté

Ismaïl Hamid a été arrêté par des hommes armés pendant le mois du ramadan, qui a débuté cette année le 20 juillet, et est soumis à des "tortures physiques et psychologiques", précise le communiqué.

"Il est accusé de mener le jihad au nom de Dieu, d'être lié aux tirs de roquettes contre les colonies juives ainsi qu'à une campagne à Gaza contre les chiites et leurs croyances", ajoute le texte.

Les groupes salafistes palestiniens de Gaza, responsables de récents tirs de roquettes contre Israël, accusent le Hamas de faiblesse face à Israël et dans l'application de la loi islamique.

Le Hamas maintient une trêve tacite avec Israël, et a appelé les groupes armés palestiniens, y compris sa propre branche militaire, à ne pas tirer de roquettes sur l'Etat hébreu.

az-sah-dms/sw

PLUS:afp